Portugal-France : "On s'est fait ruiner au milieu de terrain", juge Ludovic Obraniak

, modifié à
  • A
  • A
Corentin Tolisso a été remplacé à la 66e minute du match contre le Portugal. 1:22
Corentin Tolisso a été remplacé à la 66e minute du match contre le Portugal. © DARKO BANDIC / POOL / AFP
Partagez sur :
Malmenés notamment en première période lors de leur dernier match de poule de l'Euro contre le Portugal (2-2), les Bleus n'ont pas été convaincants au milieu du terrain, selon l'ancien joueur Ludovic Obraniak. "On s'est fait ruiner", a estimé sur Europe 1 l'ex-milieu de Lille, qui n'a surtout pas apprécié la prestation de Corentin Tolisso.
INTERVIEW

Les Bleus ont terminé premiers de leur poule F à l'Euro avec un dernier match nul mercredi soir face au Portugal, à Budapest. Mais l'équipe de France, qui a pu s'appuyer sur un doublé de Karim Benzema, a été à la peine de façon très visible en première période dans un 4-2-3-1 avec Corentin Tolisso titulaire à droite. Invité mercredi soir sur Europe 1, l'ancien joueur de Lille Ludovic Obraniak a peu goûté la performance du milieu de terrain du Bayern Munich. "On s'est fait ruiner au milieu de terrain", a-t-il d'abord estimé. "On a pris le feu, à part quand Coman est rentré, mais on a encore beaucoup de choses à régler."

"Il n'est pas fait pour ça"

A la 66e minute, Kingsley Coman a justement remplacé son coéquipier du Bayern Munich. "Il y avait des réajustements à faire et Didier Deschamps les a fait", a ajouté Ludovic Obraniak. Avant de revenir sur le cas Tolisso : "Imaginez-vous, vous êtes Portugais, vous avez Mbappé à gauche et puis Tolisso à droite qui n'est jamais rentré, quasiment, dans les 30 derniers mètres..." Le consultant sportif a toutefois estimé que ce n'était "pas de la faute" du joueur. "Il n'est pas fait pour ça", a-t-il justifié. "Ce n'est pas ce type de joueur."

"On le compare à Matuidi mais pour moi ce n'est pas Matuidi. Il n'a pas sa générosité, il n'a pas son volume. Tolisso, c'est vraiment un garçon qui doit être dans le milieu de terrain, qui a une très forte capacité à combiner, à compenser... Mais il n'est pas fait pour ce poste-là" de milieu de terrain à droite, a-t-il encore tranché.

"On reviendra probablement au 4-3-3"

Selon Ludovic Obraniak, l'expérience de ce mercredi soir face au Portugais pourrait toutefois être bénéfique pour la suite de la compétition pour les Bleus. "On écarte cette solution-là et à mon avis on reviendra probablement au 4-3-3", a-t-il conclu. Une hypothèse qu'il faudra vérifier lundi prochain lors du huitième de finale de l'équipe de France contre la Suisse (21 heures).

Europe 1
Par Jonathan Grelier