"On est tristes" : les supporters du PSG déçus par le départ probable de Cavani

  • A
  • A
Edinson Cavani PSG
Meilleur buteur du PSG, l'uruguayen Edinson Cavani serait sur le départ. © FRANCK FIFE / AFP
Partagez sur :
L'attaquant Edinson Cavani, meilleur buteur de l'histoire du Paris Saint-Germain, pourrait quitter les rangs du club cet hiver au grand dam des supporters parisiens. Direction l'Espagne, où l'attaquant se serait déjà mis d'accord avec l'Atlético de Madrid. 

Le mercato d'hiver de football s'ouvre avec une bien mauvaise nouvelle pour les supporters du Paris Saint-Germain : Edinson Cavani, meilleur buteur de l'histoire du club, serait sur le départ. L'attaquant adulé dans les tribunes du Parc des Princes aurait même déjà trouvé un accord avec le club espagnol de l'Atlético de Madrid. Reste à s'entendre sur le montant du transfert.

"On est triste, c'est le genre de joueurs qu'on aime voir sur le terrain, qui se bagarrent pendant les 90 minutes", se désole Mathieu, membre du Collectif Ultras Paris et fervent admirateur du joueur uruguayen, au micro d'Europe 1. "Même ma copine m'a envoyé un message pour me dire qu'elle était triste de le voir partir."

Rude concurrence à ce poste

D'autres font preuve de plus de pragmatisme. Car le numéro 9 a très peu touché le ballon depuis le début de la saison, où il n'a joué que huit matchs pour seulement trois petits buts. Surtout, son successeur désigné, l'Argentin Mauro Icardi, s'est montré bien plus efficace avec ses 14 buts en 17 matchs.

L'entraîneur parisien Thomas Tuchel ne s'en cachait d'ailleurs pas : difficile de faire une place à la légende Cavani. "C'est une légende, c'est le Matador. Mais il a été blessé, Mauro a été extraordinaire et Kylian (Mbappé) peut aussi jouer numéro 9", explique l'entraîneur allemand pour qui c'est "le poste où la concurrence est la plus difficile". 

Le départ d'Edinson Cavani serait un coup dur pour les supporters mais une bonne opération financière pour Paris qui, en plus de récupérer potentiellement une dizaine de millions d'euros en indemnités de transfert, économiserait quasiment 9 millions d'euros de salaire.

Europe 1
Par Julien Froment, édité par Théo Mercadier