Mort de Bruno Martini : Guy Roux rend hommage à "un homme exceptionnel"

, modifié à
  • A
  • A
Bruno Martini par Guy Roux 1:06
Bruno Martini était un "professionnel comme on voudrait les voir tous", selon Guy Roux. © Sylvain THOMAS / AFP
Partagez sur :
À l'âge de 58 ans, l'ancien gardien de but international Bruno Martini est mort d'un arrêt cardio-respiratoire. Guy Roux, qui l'a entraîné à l'AJ Auxerre de 1981 à 1995, se rappelle au micro d'Europe 1 d'un "exemple pour les autres", aussi calme que cultivé.
INTERVIEW

Le monde du football français pleure l'un des siens : Bruno Martini est mort d'un arrêt cardio-respiratoire à l'âge de 58 ans, comme l'a annoncé mardi Montpellier, son dernier club. Le gardien de but affichait 31 sélections chez les Bleus entre 1987 et 1996, entre Joël Bats et Fabien Barthez, autres icônes de l'équipe de France. Et c'est à Auxerre que Bruno Martini a passé l'essentiel de sa carrière professionnelle. Là-bas, il a disputé douze saisons sous l'autorité de Guy Roux, qui témoigne au micro d'Europe 1.

"Martini lisait beaucoup"

"Je rendrai hommage surtout à l'homme", explique le célèbre entraîneur bourguignon, qui ne tarit pas d'éloges sur le gardien, arrivé dans l'Yonne en 1981 : "C'est un garçon extrêmement intelligent, très cultivé, qui vivait sa vie de footballeur professionnel en continuant de se cultiver."

Guy Roux évoque sur Europe 1 un joueur qui "lisait beaucoup pendant les déplacements". "Ça ne le gênait pas de lire le dernier Goncourt qu'il avait acheté la veille." Comme le rappelle l'AFP, Bruno Martini était un joueur d'échecs et un amateur de lecture, qui évoquait Goethe, Gide, Céline ou encore Montherlant.

"Très soucieux de son matériel"

Sur le terrain, Bruno Martini, joueur d'Auxerre jusqu'en 1995, "était très professionnel, très soucieux de son matériel, de ses gants, de ses crampons", selon Guy Roux, qui salue chez lui "un grand calme dans les buts et dans la vie courante de l'équipe". Pour le technicien mythique de l'AJ Auxerre (1961-2005), le portier était "un exemple pour les autres", "quelqu'un d'exceptionnel" et "un professionnel comme on voudrait les voir tous".