Mondiaux 2019 de freestyle : le Français François Place champion du monde de skicross, Tess Ledeux sacrée en big air

  • A
  • A
François Place skicross crédit : TOM PENNINGTON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP - 1280
François Place a remporté la médaille d'or en skicross, tout comme Tess Ledeux © TOM PENNINGTON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

La France a enregistré deux médailles d'or et une médaille de bronze aux Mondiaux de ski freestyle et snowboard aux États-Unis grâce à François Place, Tess Ledeux et Alizée Baron en big air.

La Marseillaise a retenti deux fois samedi sur les pistes de Park City dans l'Utah, à l'occasion des Mondiaux de ski freestyle et de snowboard, grâce à François Place en skicross, et Tess Ledeux en ski big air.

Une médaille d'or inattendue pour Place. François Place n'était pourtant pas le Français le plus attendu en skicross. Ses compatriotes Bastien Midol et Jean-Frédéric Chapuis, qui occupent les deux premières places au classement de la Coupe du monde, abordaient la compétition avec plus de repères.

Après une luxation l'épaule en décembre lors de la première épreuve de la saison à Arosa en Suisse, le Savoyard de 29 ans n'a fait son retour à la compétition que deux semaines avant le début des Mondiaux.

Un parcours sans fautes. Mais profitant d'une météo idéale et d'un parcours sans grande difficulté, François Place a parfaitement géré les qualifications vendredi (2ème meilleur chrono derrière Bastien Midol), puis les séries éliminatoires samedi.

"Après, en demi-finale, ça a un peu 'fighté' avec Jean-Fred [Chapuis]", raconte le skieur. "Il me laisse l'intérieur et je passe, mais la neige était vraiment pourrie. Du coup, je file tout droit et on s'accroche un peu. Derrière nous, je vois que le Canadien [Kevin Drury] passe et je me dis : merde, on n'est pas que tous les deux. C'est vrai que j'ai un petit pincement à ce moment-là, mais c'est souvent comme ça en skicross", a ajouté Place, déçu de voir Chapuis, champion olympique en 2014 et triple vainqueur du globe de cristal, se faire éliminer.

Une victoire devant deux Canadiens. En finale, le Français s'est parfaitement repris après un premier saut mal négocié pour prendre les devants et s'imposer devant les Canadiens Brady Leman et Kevin Drury. "C'est un gros soulagement", s'est réjoui Place, déjà médaillé de bronze aux Mondiaux de 2017 à Sierra Nevada en Espagne.

Le bronze pour Alizée Baron. Chez les femmes, Alizée Baron a accroché la médaille de bronze derrière la numéro un mondiale canadienne Marielle Thompson et la Suissesse Fanny Smith. "C'est une grosse satisfaction", a-t-elle confié. "C'est vrai que ça fait un moment que je tourne autour de la médaille. Aujourd'hui en finale, c'était vraiment serré. À un moment, je suis seconde derrière Fanny [Smith]. Je l'avais déjà doublée au troisième virage en demi-finale, mais je n'ai pas réussi à lui refaire le coup ! On s'est retrouvées à trois avant un virage avec Marielle Thompson et j'étais en mauvaise position. Je n'avais pas la place de passer, donc j'ai dû un peu me relever. Je suis très satisfaite de cette médaille de bronze et je n'ai aucun regret sur la course."

Tess Ledeux en or en big air. Plus tard dans la soirée, Tess Ledeux a apporté une seconde médaille d'or au clan tricolore en dominant l'épreuve féminine du ski big air. Avec un score total de 184,75 (94,75 pour le premier run, 90 pour le troisième run), la Française de 17 ans s'impose devant l'Américaine Julia Krass (173,75) et la Britannique Isabel Atkin (168,75). 

Trahie par une chute dès les qualifications du slopestyle aux JO de Pyeongchang en Corée du Sud l'an dernier, Ledeux s'offre un second titre mondial après un sacre en slopestyle à Sierra Nevada (Espagne) en 2017.