Mondial 2018 - Didier Deschamps : "Ça aurait pu être pire"

, modifié à
  • A
  • A
Didier Deschamps lors du tirage au sort du Mondial, vendredi soir à Moscou.
Didier Deschamps lors du tirage au sort du Mondial, vendredi soir à Moscou. © Mladen ANTONOV / AFP
Partagez sur :
Le sélectionneur des Bleus s’est montré satisfait du tirage au sort, qui a placé les Bleus avec le Pérou, l’Australie et le Danemark. 

La légendaire chance de Didier Deschamps ne l’a pas quittée. Les Bleus ont en effet hérité d’une poule largement abordable au premier tour du Mondial 2018, avec le Pérou, l’Australie et le Danemark (poule C). Le sélectionneur lui-même en a convenu juste après le tirage au sort

"Ça aurait pu être pire ? Bien évidemment. L’Australie on les a rencontrés en amical (victoire 6-0 en 2013), le Danemark on les connaît bien. Il faudra sortir premier de notre poule", a réagi Didier Deschamps, vendredi soir sur TMC.

"Il faut rencontrer les plus forts à un moment ou à un autre". Le sélectionneur s’est montré en revanche prudent pour la suite de la compétition. En effet, les Bleus pourraient affronter, en cas de qualification, le deuxième du "groupe de la mort", le D, constitué de l’Argentine, de l’Islande, de la Croatie ou du Nigeria en huitièmes de finale. 

"Je sais quel groupe peut nous concerner pour la suite. On ne pourra pas éviter l’Argentine tout le temps, mais déjà il faut sortir premier. Si ce n’est pas l’Argentine en huitième, ce sera ensuite en quarts. Après, en Coupe du monde il faut rencontrer les plus forts à un moment ou à un autre. L’Espagne, l’Allemagne, le Brésil seront sans doute là", a estimé Didier Deschamps.