Ligue Europa : battu par le Zenit, Bordeaux tout proche de la sortie

, modifié à
  • A
  • A
Avec zéro point en trois matches, la situation est très mal embarquée pour les Girondins.
Avec zéro point en trois matches, la situation est très mal embarquée pour les Girondins. © Olga MALTSEVA / AFP
Partagez sur :
Avec une troisième défaite en trois matches, jeudi soir sur la pelouse du Zenit Saint-Pétersbourg, les Girondins de Bordeaux ont vu leurs espoirs de qualification quasiment disparaître dans cette Ligue Europa.

Pour Bordeaux, ce déplacement à Saint-Pétersbourg, jeudi face au Zenit, avait des airs de quitte ou double. Derniers de leur groupe C en Ligue Europa, les Girondins n'ont toutefois pas su relever la tête, en concédant une troisième défaite en trois rencontres (2-1). Une nouvelle désillusion qui les rapproche toujours un peu plus de l'élimination. 

Bordeaux ouvre le score. Les hommes d'Éric Bédouet ont pourtant été les premiers à se mettre en évidence, en Russie. Un superbe centre de Yann Karamoh a ainsi permis à Jimmy Briand d'ouvrir le score de la tête (1-0, 26e), après six matches sans marquer. Avec sept tirs, dont quatre cadrés, les Bordelais ont même livré une belle prestation. Malheureusement, ils ont manqué de réalisme offensif.

Battus dans le final. Les locaux sont quant à eux longtemps tombés sur un Benoît Costil. Le portier français a toutefois dû s'incliner sur une tête de l'inévitable Artyom Dziouba (1-1, 41e). Le penalty sauvé devant le même Dziouba (53e) a même permis aux Bordelais d'y croire en seconde période. Jusqu'à cette fin de match, où le jeune Jules Koundé a offert aux Russes la possibilité d'un contre, conclu par Daler Kouziaïev (85e).

Mission impossible. Avec zéro point, Bordeaux reste donc dernier de son groupe alors que le Zenit est en tête avec sept points, devant le Slavia Prague (6 points), vainqueur 1-0 à Copenhague (4 points). Autrement dit : seul un miracle peut désormais qualifier les Girondins pour les seizièmes de finale.