PSG-Bayern : duel au sommet entre deux entraîneurs allemands

, modifié à
  • A
  • A
Hansi Flick 1:17
Hansi Flick, l'entraîneur du Bayern Munich, a recréé un collectif et remis en selle des joueurs qui ne croyaient plus en eux-mêmes. © FRANCK FIFE / POOL / AFP
Partagez sur :
Il reste 24 heures aux Parisiens pour préparer leur finale de Ligue des champions contre le Bayern Munich. Et à la fin, l'Allemagne gagnera puisqu'un des entraîneurs sera champion et que les deux sont Allemands. Tuchel et Flick : deux hommes qui se respectent mais dont les méthodes diffèrent.

Paris n'est plus qu'à une marche du sommet de l'Europe. Dimanche soir, le PSG affrontera le Bayern Munich en finale de la Ligue des champions. Deux équipes, deux entraîneurs, tous les deux Allemands. Des coachs qui s'admirent même s'ils n'ont pas du tout la même façon de gérer leurs équipes. 

Entre Thomas Tuchel, l'entraîneur du PSG, et Hansi Flick, l'entraîneur du Bayern, il est d'abord question de respect. À tel point qu'il y a deux ans, quand l'actuel coach du Bayern cherchait à devenir entraîneur, il avait rendu visite à Tuchel au PSG pour observer et apprendre. De là, une admiration sincère est née. "Thomas fait vraiment du très bon boulot. Je trouve que l'équipe du PSG tourne vraiment bien", estime Hansi Flick.

"Il fait un travail sensationnel, je me réjouis de le retrouver dimanche"

"Il ne faut pas faire attention à ce qu'on peut lire dans la presse. Il fait un travail sensationnel et je me réjouis de le retrouver dimanche en finale", ajoute-t-il. Pourtant, les deux coachs ont des méthodes très différentes. Hansi Flick, à Munich, est un entraîneur empathique, psychologique, qui a su fédérer autour de lui un groupe en pleine déliquescence. Flick a recréé un collectif, remis en selle des joueurs qui ne croyaient plus en eux-mêmes comme le défenseur Jérôme Boateng. 

Découvrez le podcast "Associé n°1, la naissance d'un grand club à Paris" 

Saviez-vous que le Paris Saint-Germain a failli ne pas voir le jour ? Son éclosion, il y a 50 ans, tient même du miracle. Le club ne doit sa survie qu'à la volonté d'acier d'hommes passionnés. Découvrez cette histoire dans "Associé n°1, la naissance d'un grand club à Paris", le nouveau podcast d’Europe 1 Studio, et remontez le temps, aux origines du PSG.

>>> Retrouvez les épisodes sur notre site Europe 1.fr et sur Apple podcastsSoundCloud ou vos plateformes d’écoute habituelles.

À l'opposé, Thomas Tuchel est un pragmatique qui a mis du temps à trouver la manière de gérer un vestiaire rempli de stars et d'égo. Finalement, le coach du PSG a choisi une autre voie, avec un peu moins d'empathie et, surtout, une mise en valeur des individualités fortes. Ne pas forcer Neymar à entrer dans un groupe par exemple, mais aider le groupe à s'adapter autour de lui. On verra dimanche soir laquelle des deux méthodes est la plus efficace.

Europe 1
Par Simon Ruben, édité par Céline Brégand