Antoine Kombouaré appelle les joueurs à faire grève pour une Ligue 1 à 22 clubs

, modifié à
  • A
  • A
Antoine Kombouaré 10:27
Antoine Kombouaré appelle les joueurs à faire grève pour une Ligue 1 à 22 équipes. © AFP
Partagez sur :
L’ancien entraîneur de Toulouse Antoine Kombouaré a apporté son soutien au club d’Amiens, 19e et relégué en Ligue 2 après l’arrêt du championnat de France, le 30 avril dernier. L’ex-joueur du Paris Saint-Germain appelle même les joueurs à faire grève pour réclamer une Ligue 1… à 22 clubs la saison prochaine.
INTERVIEW

En compagnie de Laurent Blanc, Jean-Michel Aulas ou encore le consultant football d’Europe 1 Alain Roche, Antoine Kombouaré a signé la pétition lancée par Amiens qui réclame une Ligue 1 l’an prochain à 22 clubs, le club picard étant relégué en Ligue 2 à la suite de l’arrêt du championnat par la Ligue de football professionnel. L’ancien entraîneur du PSG appelle même les joueurs et entraîneurs à faire grève. "Il y a une énorme injustice avec cette fin de saison tronquée. Pour moi, il faut aller sur le terrain, et les grands acteurs, ce sont les joueurs et les entraîneurs. Il faut être capable de dire stop quand on n’est pas d’accord, c’est nous qui décidons", martèle-t-il sur Europe 1.

"Ça me révolte"

Antoine Kombouaré, ancien entraîneur de Toulouse, club relégué et dont le fils est directeur administratif au club d’Amiens (également relégué, ndlr), affirme que "ce n’est pas une question de clubs, cela aurait pu être Nîmes, Saint-Etienne, Brest, tous les clubs sont concernés." 

L'ancien technicien du Paris Saint-Germain appelle les joueurs et entraîneurs "à mettre la pression sur les gens qui sont dans les bureaux", ajoutant : "Sur le plan juridique, les clubs gagneront mais dans 10 ans et peut-être qu’ils auront déjà disparu. Malheureusement, il n’y a que cette action-là (la grève). C’est une chance de monter ce que nous avons, nous les acteurs, dans le ventre. Je ne suis pas concerné, je ne travaille pas, c’est pour ça que ça me révolte, ça me fait bondir."

Deux montées et "pas de descentes" pour Kombouaré

Une Ligue 1 à 22 clubs, ce n’est pas prévu dans les textes de la LFP, d’autant plus que le droits TV sont calculés pour 20 équipes. "Les droits TV vont exploser la semaine prochaine, même à 22 clubs. On peut faire preuve d’humanité et de solidarité, pour une fois", affirme Antoine Kombouaré. "Comment on peut faire pour qu’il y a moins de casse possible ? Aujourd’hui, la moins injuste, c’est de faire deux montées, et pas de descentes, point barre. Il faut prendre des décisions exceptionnelles"

                                                                                                                                               

Europe 1
Par Julien Froment