Ligue 1 : Lyon, Monaco ou Marseille en Ligue des champions ? Les enjeux de la dernière journée

  • A
  • A
montage ligue 1
L'ASM de Fabinho, l'OM de Thauvin et l'OL de Fékir tenteront de se qualifier pour la prochaine Ligue des Champions samedi soir. Mais seuls deux d'entre eux auront le sourire. © AFP
Partagez sur :
Qualification pour la Ligue des champions, dernières places européennes, maintien… La 38ème et dernière journée du championnat de France, samedi soir, ne manquera pas de suspense.

Pour le PSG, c’est plié. Pour Metz aussi. Avec des fortunes diverses, évidemment. Le premier est assuré d’être champion de France, le second d’évoluer la saison prochaine en Ligue 2. Mais pour beaucoup d’autres équipes, la 38ème et dernière journée de Ligue 1, samedi soir, revêt un sacré enjeu. Certaines se battront pour se qualifier pour la Ligue des Champions, d’autres chercheront à décrocher une place en Ligue Europa, les dernières voudront tout faire pour rester dans l’élite. On vous résume tout.

• Monaco, Lyon et Marseille pour deux places en Ligue des Champions

Et si, en quatre jours, Marseille perdait tout ? Finaliste malheureux de la Ligue Europa mardi soir (défaite 3-0 face à l’Atlético de Madrid), l’OM pourrait aussi voir s’échapper la qualification en Ligue des champions. Car si deux places restent à pourvoir, trois clubs se les disputent. Marseille donc, mais aussi Monaco et Lyon.

Pour l’heure, le club phocéen, quatrième, semble le plus mal placé. Sauf que l’OM reçoit Amiens, qui n’a plus rien à jouer, tandis que l’OL reçoit Nice, qui joue sa qualification pour la Ligue Europa. Si Lyon venait à perdre et que Marseille l’emportait, alors c’est bien l’OM qui disputerait la Ligue des champions la saison prochaine.

Mais il ne faut pas non plus oublier Monaco. Actuellement deuxième, l’ASM est a priori la mieux placée, avec deux points d’avance sur Lyon et trois sur Marseille. Sauf que sa fin de saison est poussive, et que le club de la Principauté se déplace à Troyes, qui joue sa survie. Avec cinq buts d’avance au goal average par rapport à l’OM, Monaco reste à portée de tir. Une défaite combinée à une large victoire de Marseille et une victoire lyonnaise pourrait éjecter Monaco du podium. Ce qui, pour le champion en titre, aurait tout de la catastrophe industrielle.

• Nice, Bordeaux et Saint-Etienne pour une place en Ligue Europa

Eux aussi se battent pour jouer l’Europe l’an prochain, mais pour la Ligue Europa. Une compétition qui peut tout de même apporter son lot d’émotions, comme l’a montré le parcours de l’OM cette saison. Nice, Bordeaux et Saint-Etienne se battront donc pour accompagner Rennes, déjà qualifié, et celui qui aura terminé au pied du podium parmi les trois clubs cités plus haut.

Au niveau du classement, Nice, actuel sixième, est le mieux placé. Mais les Aiglons effectuent aussi le déplacement le plus périlleux, à Lyon. S'il s'impose dans le Rhône, l'OGCN tuera tout suspense pour la sixième place. Si c'est un autre résultat, il faudra sortir les calculettes car la concurrence guette.

Bordeaux, derrière, n’est qu’à deux points. Deux victoires (3-1) à Montpellier et Saint-Étienne ont rallumé la flamme et permis aux hommes de Gustavo Poyet de croire à une issue inespérée il y a encore quelques semaines. Sur leur dynamique actuelle (15 points sur 18), se rendre à Metz chez le dernier déjà relégué, un brin démotivé et qui n'attend plus rien de cet exercice, apparaît presque comme une formalité. L’objectif des Girondins est simple : gagner, et si possible avec au moins deux buts d'écart pour passer devant Nice à la différence de buts si ce dernier venait à faire match nul face à l'OL.

Enfin, Saint-Etienne conserve lui aussi un peu d’espoir. Mais les Verts abordent cette dernière face à Lille, qui ne joue plus rien, avec un double handicap : leur classement et une différence de buts bien en deçà de celles de leurs concurrents. Il leur faut donc, en plus d’une victoire, espérer un faux pas de leurs rivaux pour voir l’Europe. Voilà donc les supporters de Saint-Etienne contraint de soutenir à distance Metz et… Lyon, l’ennemi intime.

• Caen, Toulouse et Troyes jouent leur survie

A 23 heures samedi, l'un aura le sourire, l'autre sera mitigé, et le dernier n'aura que ses yeux pour pleurer : à l'aube de la dernière journée de Ligue 1, la lutte pour le maintien et la place de barragiste concerne encore trois clubs, Caen, Toulouse et Troyes. Les situations des équipes concernées par cette bagarre sont toutefois bien différentes.

Les Normands, qui comptent 37 points, n'ont besoin que d'un point pour conserver leur place dans l'élite. Sauf que le Stade Malherbe reçoit l’ogre parisien, qui voudra conclure son exercice 2017-2018 en beauté.

En cas de défaite de Caen, Toulouse est en embuscade. Le Téfécé (34 pts) est toutefois obligé de l’emporter pour espérer éviter le barrage. Sa dynamique, avec une seule victoire lors des treize dernières rencontres, n’incite guère à l’optimisme. Avec autre chose qu’un succès, Toulouse serait sous la menace de Troyes, qui peut encore croire au miracle.

L’Estac n’a d’ailleurs pas le choix : la victoire ou la Ligue 2. Et encore, cela ne pourrait pas suffire si Toulouse l’emporte. Et seule la place de barragiste est encore accessible. Le club de l’Aube reçoit Monaco, qui joue la qualification en Ligue des Champions. Autant dire que la mission s’annonce compliquée.