Ligue 1 : Lille augmente son capital et résorbe sa dette

  • A
  • A
Gerard Lopez, le propriétaire de Lille.
Gerard Lopez, le propriétaire de Lille. © FRANCOIS LO PRESTI / AFP
Partagez sur :
Le Losc, en difficulté financière depuis de longs mois, a procédé à une grosse augmentation de capital. Le club nordiste affirme avoir complètement résorbé sa dette. 

Est-ce enfin la fin des difficultés financières pour le club de Lille ? Le Losc, actuel deuxième de Ligue 1, a procédé mardi dernier à une grosse augmentation de capital de 142 millions d'euros et affirme avoir complètement résorbé sa dette. "Le capital a été augmenté par le biais d'un abandon complet de la dette du club. Le propriétaire Gerard Lopez a apporté 25 millions d'euros, tandis que le fonds d'investissement américain Elliott a amené 117 millions d'euros", a expliqué une source proche du dossier. Conséquence : "le club n'a plus de dettes ni envers Gerard Lopez, ni envers Elliott. C'est désormais uniquement le président nordiste qui doit de l'argent au fonds d'investissement".

Ce sera désormais à Gerard Lopez de rembourser le fonds d'investissement Eliott, qui lui a permis de racheter le club nordiste grâce à un emprunt. "C'est un geste fort qui montre que nous croyons dans le projet", a affirmé le propriétaire du Losc. Gerard Lopez espère donc que son club dégagera, à terme, suffisamment de bénéfices pour lui permettre de rembourser ses emprunts. 

Le Losc toujours sous surveillance du gendarme financier du foot français. La superbe saison réalisée jusqu'à maintenant par le Losc, surprenant dauphin du PSG et qui peut rêver d'une qualification pour la lucrative Ligue des champions l'an prochain, n'est probablement pas étrangère à cette augmentation de capital. La saison dernière, les Dogues avaient conservé in extremis leur place dans l'élite à l'issue d'un championnat cauchemardesque terminé à la 17e place.

Lille, racheté par Gerard Lopez à Michel Seydoux en janvier 2017, a été retoqué plusieurs fois par la DNCG depuis. Le Losc avait ainsi été interdit de recrutement en janvier 2018 et sa masse salariale est toujours encadrée par le gendarme financier du foot français.