Ligue 1 : Julien Stéphan raconte la vie du Stade Rennais en confinement

, modifié à
  • A
  • A
Julien Stéphan 2000x1000 AFP
Julien Stéphan, l'entraîneur du Stade Rennais, lors du match Reims-Rennes, le 16 février 2020. © FRANCOIS NASCIMBENI / AFP
Partagez sur :
La Ligue 1, comme toutes les compétitions sportives françaises, européennes et mondiales, est à l'arrêt pour ralentir la propagation de l'épidémie de coronavirus. Julien Stéphan, l'entraîneur du Stade Rennais, était sur Europe 1 samedi pour témoigner de la manière dont le club gère la vie de son groupe à l'heure du confinement.
INTERVIEW

Les stades de Ligue 1 ne résonnent plus ces derniers temps. Et pour cause, la Ligue de Football Professionnel (LFP) a acté, vendredi 13 mars, la suspension "jusqu'à nouvel ordre" des matchs de Ligue 1 et de Ligue 2 pour endiguer l'épidémie de coronavirus. Julien Stéphan, l'entraîneur d'un Stade Rennais resplendissant cette saison (troisième de Ligue 1 après 28 journées), était sur Europe 1 samedi pour expliquer comment le club s'adapte à ce moment inédit.

"C'est une période très particulière"

"C'est une période très particulière", juge d'abord l'entraîneur breton. Depuis vendredi dernier, le 13 mars, il n'a plus vu ses joueurs. Chacun est confiné chez soi avec, pour l'effectif du Stade Rennais, la consigne de ne pas sortir du territoire français. "La consigne est respectée", avance Julien Stéphan. Plusieurs joueurs sont partis en région parisienne, d'autres sont retournés dans leur région d'origine "mais la moitié des joueurs est restée en région rennaise".

Et même si Julien Stéphan et son staff ne voient plus leurs joueurs, ils prennent régulièrement de leurs nouvelles pour savoir "comment ils vont, eux et leurs proches". Sportivement, en revanche, c'est un peu plus complexe. Le club avait tablé sur une reprise de l'entraînement lundi 23 mars "mais ce ne sera pas possible".

Initialement, les Rennais, auteurs d'une saison exceptionnelle, suivaient un programme de récupération. "Ils faisaient de la récupération car nous avions beaucoup joué en janvier, février et mars", détaille le coach des Rouge et Noir. Etant donné le flou qui demeure autour de la date de reprise du championnat, "nous allons actualiser le programme et, d'ailleurs, les joueurs demandent un programme plus poussé".

Les joueurs "ont le moral"

Dans les prochains jours, Eduardo Camavinga, Steven Nzonzi, Benjamin Bourigeaud et leurs partenaires de jeu verront donc le nombre de séances augmenter. "Nous allons aussi augmenter la charge de travail", prévient Julien Stéphan.

Troisième au classement avant la coupure inattendue du championnat, les Rennais comptent bien poursuivre sur leur lancée à la reprise... si reprise il y a. Malgré l'incertitude, Julien Stéphan espère "qu'il n'y aura pas de conséquence sur notre niveau de jeu". En tout cas, pour l'instant, ses joueurs "ont le moral, ils relativisent". "Même si ce n'est pas évident d'être privé de son métier quand c'est aussi une passion."

Europe 1
Par Maxime Dewilder