Les Français souhaitent voir plus de sport féminin à la télévision

  • A
  • A
Photo d'illustration. Les handballeuses de l'équipe de France, championnes d'Europe.
Photo d'illustration. Les handballeuses de l'équipe de France, championnes d'Europe. © LOIC VENANCE / AFP
Partagez sur :
Selon une enquête Odoxa, 78% des sondés aimeraient voir plus de sport féminin à la télévision, et 88% jugent qu'il, n'est pas assez médiatisé. 

Près de huit Français sur dix souhaitent voir davantage de sport féminin à la télévision, l'estimant aussi intéressant et spectaculaire que son pendant masculin, selon une enquête Odoxa diffusée samedi à l'occasion de l'opération "Sport féminin toujours".

Le sport féminin jugé aussi intéressant et spectaculaire que son équivalent masculin. 63% des personnes interrogées disent regarder du sport féminin à la télévision - soit dix points de plus que lors de l'enquête précédente, en juin - et 78% aimeraient en voir davantage - +29 points -, selon ce baromètre réalisé pour RTL et Groupama. Pour 88% des sondés, le sport féminin n'est pas suffisamment médiatisé, alors qu'il est jugé aussi intéressant (83%) et spectaculaire (73%) que l'équivalent masculin.
Le sport féminin le plus suivi est le football (52%) devant le handball (41%), en progression de 15 points en 6 mois.

Essentiellement regardé par des hommes. En décembre, la finale du championnat d'Europe de handball féminin, remportée par les Bleues face à la Russie, avait rassemblé 5,4 millions de téléspectateurs, rappelle Odoxa. "Notre sondage tord le cou à l'idée que le sport féminin est essentiellement regardé par des femmes. C'est même tout l'inverse : 75% des hommes scrutent les prouesses des sportives, contre seulement 52% des femmes", souligne l'institut. Le sport féminin a représenté entre 16% et 20% du volume horaire de diffusion de retransmissions sportives en 2016, contre 14% en 2014 et 7% en 2012, selon le CSA.

Dans le cadre de l'opération annuel "Sport féminin toujours", de nombreux médias vont mettre en avant le sport féminin en diffusant des reportages et des compétitions samedi et dimanche. L'enquête d'Odoxa a été réalisée par internet mercredi et jeudi auprès d'un échantillon de 1.003 personnes représentatif de la population française de 18 ans et plus. Marge d'erreur de 1,4 à 3,1 points.