Le Tour de France arrive en montagne : pour Virenque, "Alaphilippe peut remporter l'étape"

, modifié à
  • A
  • A
Alaphilippe a endossé le maillot jaune dimanche. 1:50
Alaphilippe a endossé le maillot jaune dimanche. © BENOIT TESSIER / AFP / POOL
Partagez sur :
Pour la 4e étape du Tour de France, les coureurs vont affronter mardi leur première arrivée au sommet. Pour Richard Virenque, consultant d'Europe 1, Julian Alaphilippe peut conserver son maillot jaune en suivant les meilleurs, voire même remporter l'étape. 

Pour les favoris de la Grande Boucle, les choses sérieuses pourraient commencer mardi. Les coureurs du Tour de France ont pris le départ de la 4e étape entre Sisteron et Orcières-Merlette, théâtre de la première arrivée au sommet. L'étape offre ainsi quatre ascensions répertoriées avant la dernière montée, vers Orcières-Merlette et ses 7,1 km à 6,7% de moyenne. Pour le consultant d'Europe 1 Richard Virenque, cette étape pourrait d'ores et déjà permettre aux leaders de s'expliquer. 

"Ça va être une étape où on va pouvoir voir qui est là pour gagner le Tour de France, tous ceux qui sont en jambe", estime-t-il. Du côté de Julian Alaphilippe, qui a pris le maillot jaune dimanche après sa victoire à Nice lors de la deuxième étape, ce parcours pourrait être "un prétexte pour accroître son avance, ou dans l'autre sens, perdre sa tunique jaune".

"Pinot peut montrer une grande forme"

Mais alors que le Français de Deceuninck-Quickstep assure à qui veut l'entendre qu'il n'est pas sur le Tour pour viser le général, pourra-t-il suivre les meilleurs en montagne ? "Il a gagné le maillot à pois il y a trois ans, et l'année dernière, il nous a fait 14 jours en jaune", rappelle Richard Virenque. Et de poursuivre : "Vu son aptitude en montagne, c'est une étape où il peut suivre les adversaires, mais aussi la remporter". 

Selon l'ancien coureur, ce final pourrait aussi être l'occasion pour le tenant du titre Egan Bernal de "revenir au premier niveau", tandis que Thibaut Pinot, qui a chuté samedi, "peut montrer une grande forme". 

Europe 1
Par Antoine Terrel