Tour de France : Julian Alaphilippe remporte au sprint la deuxième étape

, modifié à
  • A
  • A
Julian Alaphilippe
Julian Alaphilippe est le nouveau maillot jaune. © STEPHANE MAHE / POOL / AFP
Partagez sur :
Julian Alaphilippe s'est imposé au sprint dimanche lors de la deuxième étape du Tour France. Le Français a animé la fin de la course et lançant une attaque dans le Col des Quatre Chemins. Il s'empare du maillot jaune.

Julian Alaphilippe a remporté dimanche la deuxième étape du Tour, la première avec des ascensions. Le Français (Deceuninck - Quick-Step) a lancé une attaque dans la dernière ascension, dans le Col des Quatre Chemins à 13 kilomètres de l’arrivée. Il a été rejoint par Marc Hirschi (Sunweb) et Adam Yates (Mitchelton-Scott). Leur échappée n’a pas été reprise par le peloton et les trois coureurs se sont départagés au sprint, lancé très tardivement par le Français, à moins de 200 mètres de la ligne. Le britannique termine deuxième, devant le Suisse.

Julian Alaphilippe défendra le maillot jaune

Après avoir porté le maillot jaune pendant 14 jours l’été dernier, Julian Alaphilippe a retrouvé dimanche sa tenue favorite. Avant le départ du Tour de France, il avait été clair sur ses objectifs : viser une ou plusieurs victoires d’étape, plutôt que le classement général. Deux jours après le départ, sa mission est déjà réussie. Il a malgré tout assuré qu’il défendrait son maillot jaune.

Le coureur a pourtant vécu un début de saison compliqué et ne s’était pas encore imposé cette année. Julian Alaphilippe a également été très marqué par le décès de son père, en juin dernier. Avant le départ du Tour, il avait déclaré qu’il lui dédierait sa victoire. Quand il a franchi la ligne, le coureur a levé les bras au ciel, pour lui rendre hommage.

Les favoris restent au chaud

Une autre échappée a animé le début de course, avec Benoit Cosnefroy (AG2R), Anthony Perez (Cofidis), Kasper Asgreen (Deceuninck - Quick-Step), Michael Gogl (NTT Pro Cycling), Toms Skujins (Trek-Segafredo) et Lukas Postleberger (Bora-Hansgrohe). Mais leur escapade a pris fin au pied du Col d’Eze. Les équipes ont ensuite replacé leurs leaders mais c’est Jumbo-Visma qui a pris le contrôle du peloton. A 3 km de l’arrivée, Julian Alaphilippe est passé à l’attaque.

Les favoris de la course, Egan Bernal (Ineos) et Primoz Roglic (Jumbo-Visma), sont eux restés au chaud, tout comme Thibaut Pinot (Groupama-FDJ). A cause de sa chute survenue samedi sur la Promenade des Anglais, quelques inquiétudes planaient au-dessus du Français. Il s’est finalement rassuré dimanche. La journée a cependant été très compliquée pour son lieutenant David Gaudu. Touché au dos, il a eu beaucoup de mal à rester dans le rythme du peloton, à tel point qu'on a pu craindre un abandon. Mais le jeune grimpeur s'est accroché et termine finalement 96e, à 18 minutes du vainqueur.

Benoit Cosnefroy avec le maillot à pois

Benoit Cosnefroy, désigné combatif du jour, s’empare lui du maillot à pois. Alexander Kristoff (UEA) est en vert. Lundi, les coureurs partiront de Nice et rejoindront Sisteron, après 198 kilomètres et un parcours très montagneux.

Europe 1
Par Léa Leostic