Laura Flessel envoie "des ondes positives" à Tiger Woods, "un grand champion"

  • A
  • A
Partagez sur :
L’ancienne championne olympique est aussi une grande fan de golf. Elle a donc logiquement été attristée par le grave accident subi par Tiger Woods, la superstar de la petite balle blanche. Sur Europe 1, jeudi, elle espère qu’il va se relever et souhaite un prompt rétablissement à ce grand champion.
INTERVIEW

Le grave accident de la route subi mardi par Tiger Woods a eu des répercussions bien au-delà du golf, sport dont le joueur américain est la superstar. Car la célébrité du "Tigre" - opéré pour de multiples blessures aux jambes mais conscient -, dépasse largement la seule petite balle blanche. Jeudi sur Europe 1, Laura Flessel en a donné une parfaite illustration. La double championne olympique d’escrime, à Atlanta en 1996, est aussi férue de golf et, logiquement, Tiger Woods est l’une de ses idoles. "Comme tous les fans, on est triste, mais on espère que, comme pour tout grand champion, ce ne sera qu'une une autre épreuve et qu'il va se relever", témoigne l’ancienne ministre des Sports.

"La seule chose qu'on peut faire, c'est lui envoyer des ondes positives et espérer qu'il s'en sorte bien", poursuit Laura Flessel. "Mais c'est vrai qu'on est attristé."

"Il a connu des moments de gloire et des moments moins ensoleillés, et il est revenu"

Le golf, Laura Flessel l’a rencontré à la fin de sa carrière d’escrimeuse, quand elle cherchait à développer d’autres qualités, la patience notamment. Le coup de cœur a été immédiat, et aujourd’hui, "La Guêpe" pratique régulièrement et est marié à un journaliste de Golf Magazine. Elle peut donc énumérer ce que Tiger Woods a amené à ce sport : "L'innovation d’abord. Il a aussi a amené ce côté athlétique, on a vu des transformations".

Et puis l’Américain est aussi parvenu à durer, grâce à sa ténacité. "Il a commencé très jeune, il est encore là. Il a connu des moments de gloire et des moments moins ensoleillés, et il est revenu". Longtemps dominateur, Tiger Woods a en effet connu un long passage à vide, dû autant à des blessures - il a connu quatre opérations du dos - qu’à des soucis extrasportifs, avec des troubles médicamenteux et des relations extra-conjugales très médiatisées.

"J'ai pu le croiser et échanger avec lui"

Mais en 2019, il a remporté son 17ème tournoi du Grand Chelem, 11 ans après le dernier ! "Il a gagné devant son fils, c’est très important dans la carrière d'un sportif", souligne Laura Flessel. "Il nous a toujours montré qu'il était toujours là, qu'il revenait. Je souhaite un prompt rétablissement à ce grand champion."

Un grand champion que Laura Flessel a eu le plaisir de rencontrer. "J'ai porté l’organisation de la Ryder Cup il y a deux ans, parce que j'étais ministre à cette période. Et j'ai pu aller assister à la Ryder Cup, le croiser et échanger avec lui", raconte la championne olympique. "Lorsqu'on voit ce qu'il fait sur les parcours, mais aussi avec sa fondation, on ne peut être que fier de se dire que c'est un homme qui pense aussi aux autres."