Konami remplace l'iconique jeu vidéo de foot PES par une version gratuite

, modifié à
  • A
  • A
PES Neymar eFootball 1:10
Avec le Brésilien Neymar en tête d'affiche, PES va devenir eFootball 2022 à la rentrée. © Konami
Partagez sur :
La licence Pro Evolution Soccer, concurrente japonaise de l'américain FIFA, change de nom à la rentrée pour devenir une version en ligne appelée "eFootball 2022". Le jeu sera accessible gratuitement avec des contenus limités. L'éditeur Konami proposera des abonnements et des packs payants pour débloquer l'intégralité du jeu.

C'est plus ou moins la fin de PES. À la rentrée, le célèbre jeu de foot de l'éditeur japonais Konami va changer de nom et devenir une version 100% numérique baptisée "eFootball 2022", avec Neymar et Lionel Messi en tête d'affiche. Un changement d'appellation qui cache une révolution pour concurrencer la licence américaine d'Electronic Arts, FIFA, qui reste le produit culturel le plus vendu en France avec un million d'exemplaires chaque année. L'annonce est calculée par l'éditeur japonais alors que dans le même temps, les concepteurs du prochain FIFA ont diffusé les premières images du prochain opus.

Neuf équipes jouables gratuitement

Pour l'éditeur Konami, finie la formule d'un jeu par an lancée au début des années 2000, soit 70€ l'unité sur les consoles Playstation et Xbox. La licence eFootball sera gratuite mais sa version de base ne comprendra qu'une toute petite partie du jeu. L'éditeur japonais n'a pas tout dévoilé, mais on sait déjà qu'il n'y aura que neuf équipes jouables. Son concurrent FIFA 22 en proposera plus de 700 à la rentrée.

Pour que les fans de Pro Evolution Soccer débloquent plus de joueurs, d'équipes, de ligues, de modes de jeu, il faudra dorénavant payer. Soit avec un abonnement qui donnera accès à toutes les mises à jour, soit en achetant au compte-goutte des packs supplémentaires.

Un nouveau modèle qui peut surprendre mais qui a déjà fait ses preuves puisque c'est celui de Fortnite, le jeu star des jeunes qui compte plus de 300 millions de joueurs dans le monde. En ouvrant gratuitement eFootball, Konami espère agrandir sa base de joueurs pour, dans un second temps, les convaincre de sortir le portefeuille et peut-être bousculer un peu l'hégémonie récente de FIFA.

Europe 1
Par Clément Lesaffre, édité par Gauthier Delomez