Le champion Maxime Vachier-Lagrave "considère les échecs comme un sport de haut niveau"

  • A
  • A
Maxime Vachier-Lagrave est considéré comme l'un des meilleurs joueurs français de tous les temps. 1:39
Maxime Vachier-Lagrave est considéré comme l'un des meilleurs joueurs français de tous les temps. © AFP
Partagez sur :
"Grand maître international d'échecs" à 14 ans, Maxime Vachier-Lagrave est considéré comme l'un des meilleurs joueurs français d'échecs de tous les temps. Tout juste rentré de Russie, où il a disputé le fameux tournoi des Candidats, il s'est confié jeudi matin au micro d'Europe 1.
INTERVIEW

"Les échecs, c'est le jeu ultime." Maxime Vachier-Lagrave, 30 ans, est considéré comme l'un des meilleurs joueurs d’échecs français de tous les temps. Il est arrivé mardi deuxième au classement du tournoi des Candidats, rendez-vous majeur de la discipline qui se déroulait en Russie. "C'est forcément une déception, je n'affronterai pas Magnus Carlsen", regrette-il jeudi au micro d'Europe 1. Tous les ans, le tournoi désigne parmi huit des meilleurs joueurs de la planète l'adversaire qui tentera de ravir son titre au champion du monde en titre. 

Maxime Vachier-Lagrave joue aux échecs depuis ses 5 ans. A 14 ans, il faisait déjà partie des 1.500 "grands maîtres internationaux" de la discipline. "Je considère les échecs comme un sport de haut niveau. Cela demande une concentration sans relâche, pour des parties qui durent entre 4 et 6 heures. A la fin, on fini fatigué, voire épuisé." La préparation des compétitions nécessite, comme pour les autres sports, un entraînement physique rigoureux, notamment un régime alimentaire strict. 

Une popularité renouvelée

Avec jusqu'à plus de 30.000 personnes pour suivre une partie d'échecs, le tournoi des Candidats, rendez-vous majeur de la discipline qui se termine mardi, a confirmé que l'engouement de 2020 autour des échecs n'est pas retombé en France. Le confinement puis la série Netflix Le Jeu de la Dame ont fait découvrir ou redécouvrir le jeu millénaire, notamment auprès d'un public jeune. "Cette série a été une chance pour les échecs. Elle à permis de relever la beauté du jeu sans tomber dans le cliché", s'enthousiasme Maxime Vachier-Lagrave. 

La montée en puissance des machines n'est pas venue à bout de l'attrait pour ce jeu, du côté des admirateurs ou des joueurs. Ces derniers ont simplement accepté la supériorité des logiciels. "En 1997, l'affrontement entre Deep blue et Kasparov(la première fois qu'un joueur d'échecs a été battu par un ordinateur, ndlr) a fait beaucoup de bruit car à cette époque, l'homme était encore intrinsèquement supérieur à la machine. Depuis 2005, ce n'est plus le cas. Aujourd'hui, les ordinateurs sont tellement forts qu'un smartphone bat les meilleurs joueurs du monde", développe Maxime Vachier-Lagrave. La lutte contre la triche électronique est de fait devenu un "travail de longue haleine", précise le joueur d'échecs. 

Europe 1
Par Laetitia Drevet