Football féminin : les Lyonnaises, reines de France

, modifié à
  • A
  • A
Ada Hegerberg, 19 buts avec l'OL féminin cette saison, a permis à son club de devancer le PSG féminin au classement.
Ada Hegerberg, 19 buts avec l'OL féminin cette saison, a permis à son club de devancer le PSG féminin au classement. © AFP
Partagez sur :
L'OL féminin s'est imposé à Dijon (4-0), mercredi, et est sacré champion de France pour la treizième année d'affilée.

Les Lyonnais continuent leur règne sans partage. Pour la treizième fois consécutive, l'OL féminin a remporté, mercredi, le titre de championne de France de D1 féminine, s'assurant de terminer devant son dauphin, le PSG féminin. Avec 19 succès et à peine deux matches nuls cette saison, le club de Jean-Michel Aulas a une nouvelle fois largement dominé le championnat.

Du suspense jusqu'au choc OL-PSG

Depuis le début de la saison, l'OL féminin trône à la première place du championnat. Invaincues, les Lyonnaises avaient cependant concédé le nul lors de leur déplacement à Paris, en novembre dernier (1-1). Longtemps, les Parisiennes sont d'ailleurs restées au contact. À trois journées de la fin du championnat, elles sont même revenues à égalité de points, profitant du match nul surprenant de l'OL à Fleury (1-1).

Le choc entre Lyonnaises et Parisiennes, samedi 13 avril, avait donc des airs de finale. Devant 25.907 spectateurs, record pour un match de football féminin en France, l'OL a finalement écrasé le club de la capitale (5-0), et écarté les Parisiennes de la course. Le succès lyonnais à Dijon, mercredi, pour le match du titre (4-0), relevait de la logique. Depuis 2007, la formation de Jean-Michel Aulas domine outrageusement le football féminin hexagonal, et cette saison ne fera pas exception.

Un nouveau titre européen à aller chercher

Jamais rassasiées, les Lyonnaises ne peuvent se satisfaire du titre en D1 féminine pour réussir leur saison. Championnes d'Europe sans discontinuer depuis trois ans, elles veulent réussir la passe de quatre, et remporter pour la sixième fois de leur histoire la Ligue des Champions féminine. Qualifiées en demi-finale, les "Fenottes" ont acquis un court succès lors du match aller, face à Chelsea (2-1), avant la manche retour prévue dimanche.

Les filles de Reynald Pedros sont également en course en Coupe de France, où elles affronteront Lille, en finale. L'OL féminin peut donc encore rêver du triplé, que le club a déjà réalisé à trois reprises, en 2012, 2016 et 2017. Une belle façon de promouvoir le football féminin français, alors que la Coupe du monde féminine 2019 se déroulera en France, du 7 juin au 7 juillet prochain.