Foot féminin : Lyon écrase le PSG, record d'affluence en France

, modifié à
  • A
  • A
Les Lyonnais ont écrasé les Parisiennes, samedi soir.
Les Lyonnais ont écrasé les Parisiennes, samedi soir. © JEFF PACHOUD / AFP
Partagez sur :
Les Lyonnaises ont donné une leçon aux Parisiennes (5-0), samedi soir, et filent vers un 13e sacre. Près de 26.000 spectateurs ont assisté à cette large victoire, un record en France pour un match de D1 féminine. 

Bientôt la 13e couronne : l'équipe féminine de Lyon est en route pour un nouveau titre de champion de France après sa facile victoire sur le Paris SG (5-0) lors du choc au sommet du championnat de France, samedi au Groupama stadium. Ce succès logique, obtenu après une domination sans partage, est un véritable rayon de soleil pour l'OL, à la peine avec son équipe masculine sous la pression de ses groupes ultras, dans un climat délétère.

Les Lyonnaises, qui recevront Chelsea le 21 avril en demi-finale aller de la Ligue des champions, possèdent désormais trois longueurs d'avance sur les Parisiennes, 2es, avec en prime une très nette différence de buts en leur faveur (+76 contre +42). Et ce à deux journées de la fin. 

Record d'affluence pour un match de D1 féminine. Cerise sur le gâteau : l'OL a battu le record d'affluence pour un match de D1 féminine. Avec près de 26.000 spectateurs, le vieux record datant de 2011 pour la rencontre entre Guingamp et Lyon au stade de Roudourou a été largement battu (12.263 spectateurs). En 2016, c'étaient 22.050 spectateurs qui avaient assisté à Lyon à la demi-finale de la Ligue des Champions entre les deux équipes.

Le 24 mars en Italie, 39.000 spectateurs se sont rendus à l'Allianz Stadium pour encourager l'équipe féminine de la Juventus Turin contre la Fiorentina, grâce en partie à une opération spéciale du club qui a proposé des billets gratuits pour la rencontre. Mais le record absolu vient de la Liga féminine et les 60.739 spectateurs venus assister au match entre l'Atlético de Madrid et le FC Barcelone au stade Metropolitano, le 17 mars.