Foot - Premier League : Conte évoque la "démence sénile" de Mourinho

  • A
  • A
Selon Conte, Mourinho continue de s'intéresser de trop près à son ancien club.
Selon Conte, Mourinho continue de s'intéresser de trop près à son ancien club. © VINCENZO PINTO / AFP
Partagez sur :
Interrogé sur les commentaires de l'entraîneur de Manchester United, le coach italien s'est senti visé et lui a répondu de manière cinglante. 

Entre Antonio Conte et José Mourinho, c'est loin d'être l'amour. L'entraîneur italien de Chelsea a violemment critiqué son homologue de Manchester United, vendredi. Antonio Conte  a estimé que son rival était peut-être atteint de "démence sénile", après des propos du Portugais assurant qu'il n'avait plus besoin de se comporter comme un "clown" durant les matches de son Manchester United. Interrogé sur les commentaires de Mourinho, 54 ans, Conte, 48 ans, s'est senti visé et a utilisé l'expression italienne "demenza senile", qui se traduit par démence sénile. 

"Je pense qu'il doit regarder comment il était dans le passé. Mais peut-être qu'il parlait de lui-même dans le passé. Parfois, quand quelqu'un oublie ce qui s'est dit dans le passé sur son comportement, je me dis qu'il y a, je ne connais pas le nom, mais 'demenza senile', quand on oublie ce qu'on fait dans le passé", a lancé l'Italien en conférence de presse.

"Je ne me comporte pas comme un clown". "Parce que je ne me comporte pas comme un clown, cela veut dire que j'ai perdu ma passion ?, s'était interrogé Mourinho en conférence de presse mercredi. Je préfère me comporter comme je le fais, plus mature. (...) On n'est pas obligé de se comporter comme un fou. Ce n'est pas ce que l'on fait devant les caméras" (qui compte).

Selon Conte, Mourinho continue de s'intéresser de trop près au club londonien qu'il a mené dans le passé à trois titres de champions d'Angleterre. "Il s'agit d'une personne qui continue à regarder ici. Vous comprenez ? Il est parti, mais il continue à regarder ici", a-t-il assuré.

Un nouvel épisode de brouille en novembre. En novembre, les deux hommes ne s'étaient pas serré la main à l'issue de la victoire des Blues contre les Red Devils (1-0) en Premier League, provoquant ainsi un nouvel épisode de la brouille entre les deux techniciens. En mars la saison passée, les deux managers avaient dû être séparés par le quatrième arbitre après un échange d'opinions musclés. Soit le deuxième round d'un clash débuté dès octobre 2016 : lors de son retour à Stamford Bridge, "Mou" avait été écrasé 4-0 et avait peu apprécié les harangues de l'Italien.