Foot : des joueurs de Rennes ont-ils fait la fête avant leur match de Ligue Europa ?

, modifié à
  • A
  • A
Le Stade rennais traverse une période délicate. © JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
Partagez sur :

Le quotidien L’Équipe fait état d’une soirée avec "alcool et galante compagnie", organisée par plusieurs joueurs de Rennes avant leur match à Jablonec. Le président du club a démenti.

Rennes vit des heures agitées. Le Stade rennais, lourdement battu 4 à 1 par Strasbourg le week-end dernier, s’est séparé de son entraîneur Sabri Lamouchi. Le club, actuellement 14ème de Ligue 1, se retrouve également au cœur d’une affaire extra-sportive dont il se serait bien passé. Selon L’Équipe, plusieurs joueurs ont organisé une fête à leur hôtel, avec "alcool et galante compagnie", la veille de leur rencontre de Ligue Europa à Jablonec, en République tchèque (victoire 1-0), mercredi dernier. Le président de Rennes, Olivier Létang, a démenti ces informations, évoquant une "tentative", avortée, et après le match.

"Il ne s’est rien passé la veille du match". Le quotidien sportif raconte, dans son édition de mardi, que quatre à six joueurs, dont "un leader du vestiaire" et "une recrue du mercato estival", ont organisé une "soirée quelque peu animée" à leur hôtel, situé à Liberec. Toujours selon L’Équipe, ils auraient convaincu "le service de sécurité de se montrer peu regardant sur les entrées et les sorties nocturnes".

"Je peux vous assurer qu'il ne s'est absolument rien passé la veille du match à l'hôtel (…) Il ne s'est rien passé", a martelé Olivier Létang. En revanche, "il y a eu une tentative d’événement ou d'incident le jeudi soir à Prague, donc après le match, quand nous sommes arrivés. Mais le service d'ordre veillait au grain, est intervenu et a fait en sorte que rien ne se produise", a-t-il ajouté.

Une tentative avortée de la part d’un joueur. De source proche du club, on a expliqué que "l'ami d'un joueur" se serait présenté en compagnie de femmes à l'hôtel mais qu'il aurait été intercepté par les trois membres du service de sécurité qui accompagnaient le club, comme de coutume.

"Un joueur a été effectivement identifié et dont je tairai le nom, qui a déjà été sanctionné et qui sera reçu par le club par rapport à cette attitude qui n'est pas en adéquation avec ce que l'on attend d'un footballeur de haut niveau", a poursuivi le président, qui n'a pas souhaité s'étendre sur la nature des sanctions déjà prononcées ou encore encourues par le fêtard invétéré.