Euro 2020 : France-Turquie : Deschamps n'a "pas de regret"

  • A
  • A
© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Partagez sur :
La France a concédé lundi au Stade de France, un nul contre la Turquie (1-1) qui la contraint à aller chercher sa qualification pour l'Euro-2020 face à la Moldavie le 14 novembre à Paris ou en Albanie le 17 novembre.

Dans un stade de France bouillant où les supporters turcs ont respecté la Marseillaise lors des hymnes, la France a concédé lundi au Stade de France, un nul contre la Turquie (1-1) qui la contraint à aller chercher sa qualification pour l'Euro-2020 face à la Moldavie le 14 novembre à Paris ou en Albanie le 17 novembre. Les Français se seraient qualifiés pour l'Euro en cas de succès. Mais ce partage des points, et alors que dans le même temps l'Islande a battu Andorre (2-0), oblige les Bleus à patienter un mois.

"Il faudra finir le travail au mois de novembre". "Ils nous avait marqué un but sur coup de pied (arrêté) à l'aller. On aurait pu l'éviter même s'il est très bien tiré. On a fait ce qu'il fallait pour gagner le match en terme de jeu et d'occasions. Eux, ils en ont eu peu, mais ils l'ont concrétisé sur coup de pied arrêté. Il faut l'accepter. Si on n'avait pas fait ce qu'il fallait, que ce soit en première ou en deuxième mi-temps, même s'ils ont eu une équipe plus offensive en deuxième mi-temps, on a eu des opportunités. On n'a pas pu marquer plus d'un but, même s'il aurait pu être décisif. On aurait dû être plus efficace. Ca reste un bon point, on est dans notre objectif. Il faudra finir le travail au mois de novembre", a déclaré le sélectionneur français.

Quant à un éventuel regret de ne pas avoir été plus offensif, comme contre l'Albanie (4-1) en septembre, "DD" a éludé : "On peut toujours être plus offensif. On s'est créé suffisamment d'occasions, on s'est créé pas mal d'opportunités. Moi j'ai jamais de regrets, je fais des choix par rapport à certains moments. L'Albanie, c'est pas la Turquie et chaque match est différent de toute façon."