EN IMAGES - Rafael Nadal à Roland-Garros : retour sur les 14 titres de la légende espagnole à Paris

© CLIVE BRUNSKILL / GETTY IMAGES EUROPE / GETTY IMAGES VIA AFP
  • Copié
Gauthier Delomez / Photos : AFP , modifié à
La légende espagnole, vainqueur à 14 reprises de Roland-Garros, un record absolu, a sans doute dit adieu aux fans de tennis de la capitale après s'être incliné contre Alexander Zverev ce lundi au premier tour. Retour sur près de 20 ans d'une hégémonie quasiment sans partage du Majorquin porte d'Auteuil.

Le voir quitter le court Philippe-Chatrier, après sa défaite en trois sets contre Alexander Zverev au premier tour (6-3, 7-6, 6-3), est comme un chapitre de l'histoire de Roland-Garros qui se referme. À bientôt 38 ans, Rafael Nadal, de loin le plus grand détenteur de titres porte d'Auteuil (14), a probablement joué son dernier match sur cette terre battue où il a tant brillé, devant les fans de tennis parisiens qui le suivent depuis ses débuts porte d'Auteuil, en 2005. Europe 1 revient en images sur les (très nombreux) triomphes du Majorquin.

2005

L'Espagnol débute sa longue histoire d'amour avec les Internationaux de France en 2005. Pour sa première participation, le cinquième mondial, qui fête alors ses 19 ans durant le tournoi (son anniversaire ayant toujours lieu durant Roland-Garros), fait déjà parler sa science du jeu sur terre battue et prend le dessus sur Roger Federer en demi-finale, puis sur Mariano Puerta en finale, à chaque fois en quatre sets. Le Majorquin, t-shirt vert sans manches sur les épaules, soulève (déjà) sa première Coupe des Mousquetaires.

000_PAR2005060504592 (1)

© THOMAS COEX / AFP

2006

Rebelote l'année suivante. Le désormais 2e mondial, juste derrière Roger Federer, doit s'employer pour rallier la finale, avec notamment dans son parcours une victoire à l'arrachée contre le Français Paul-Henri Mathieu, en cinq heures de jeu au troisième tour. En finale, l'Espagnol domine son meilleur ennemi suisse, là encore en quatre sets, pour s'adjuger son deuxième titre à Paris.

000_DV61242 (1)

© Crédit JACK GUEZ / AFP

2007

Jamais deux sans trois pour Rafael Nadal. Toujours placé au deuxième rang mondial, le Majorquin élimine successivement Novak Djokovic en demi-finale, puis Roger Federer pour un remake de la finale de l'édition précédente, une nouvelle fois en quatre sets. Trois victoires d'affilée, cela n'avait plus été réalisé depuis un certain Björn Borg.

000_DV197532 (1)

© Crédit THOMAS COEX / AFP

2008

Comme un clin d'œil de l'histoire, le légendaire tennisman suédois est présent, ce 8 juin 2008, pour assister au quatrième sacre de suite de l'Espagnol porte d'Auteuil. Et quel sacre : l'Espagnol écrase tout bonnement son rival Roger Federer en finale (6-1, 6-3, 6-0), ce qui lui permet d'égaler le nombre de victoires d'affilée de Björn Borg à Paris. Le Majorquin parvient également à ne concéder aucun set dans son parcours victorieux.

000_DV332015 (1)

© JACQUES DEMARTHON / AFP

2010

Un an après le traumatisme de son élimination en huitièmes de finale par un autre Suédois, Robin Soderling, Rafael Nadal réussit à prendre sa revanche contre le 7e mondial de l'époque et s'impose sur la terre battue parisienne pour la cinquième fois de sa carrière, une nouvelle fois sans perdre un seul set, et reprend alors la première place mondiale à Roger Federer.

000_DV728635 (1)

© BERTRAND GUAY / AFP

2011

Opposé à Roger Federer pour la quatrième fois en finale de Roland-Garros, l'Espagnol bataille plus longuement dans une rencontre équilibrée. Sa science de terrien fait la différence à la fin des deux premiers sets, et après avoir lâché une manche au joueur suisse, Rafael Nadal assomme Roger Federer dans le quatrième et dernier set pour s'adjuger un sixième titre porte d'Auteuil (victoire 7-5, 7-6, 5-7, 6-1).

000_DV975326 (1)

© MIGUEL MEDINA / AFP

2012

La finale de l'année 2012 restera dans les annales : elle s'est en effet disputée en deux jours, le dimanche 10 puis le lundi 11 juin, entre Rafael Nadal et Novak Djokovic, en raison de la pluie (le court central n'est pas encore doté d'un toit). Une première depuis l'édition de 1973. C'est donc le lundi que l'Espagnol soulève une septième fois la Coupe des Mousquetaires face au numéro un mondial serbe. Sept, comme le nombre de titres de Björn Borg : aucun doute, Rafael Nadal joue dans les traces de la légende du tennis, et il est encore loin d'avoir écrit toute son histoire.

000_DV1195779 (1)

© PATRICK KOVARIK / AFP

2013

L'édition 2013 sourit une huitième fois au Majorquin, alors 4e mondial, qui gagne une demi-finale d'anthologie contre Novak Djokovic 9-7 au cinquième et dernier set. La finale, disputée contre son compatriote David Ferrer, est sans suspense et lui permet de remporter un huitième titre à Paris. À ce moment-là, il devient le premier joueur à gagner huit fois un même tournoi du Grand Chelem.

000_DV1504126 (1)

© MIGUEL MEDINA / AFP

2014

Rafael Nadal glane, à l'occasion de Roland-Garros 2014, un neuvième titre porte d'Auteuil déjà historique, mais aussi son cinquième titre d'affilée. Une prouesse qui n'avait jamais été réalisée, et que l'Espagnol parvient à inscrire dans sa légende grâce à sa victoire finale contre Novak Djokovic en quatre manches.

000_DV1754288 (1)

© Miguel MEDINA / AFP

2017

En 2017, cela fait trois ans que le Majorquin ne s'est plus imposé en finale de Roland-Garros. Une éternité pour le plus grand spécialiste de la terre battue que le tennis ait connu jusque-là. Après les succès de Stan Wawrinka en 2015, puis Novak Djokovic en 2016, Rafael Nadal revient au sommet du jeu en battant le premier nommé dans une finale à sens unique. Il décroche ainsi un dixième titre, sa "décima", avant d'être honoré par le public parisien qui lui déploie une banderole géante.

053_6-20170816125212_AP_20170816SDBGS000103_201708161252007890692 (1)

© Kaname Yoneyama / Yomiuri / The Yomiuri Shimbun via AFP

2018

Il s'en excuserait presque, mais Rafael Nadal anéantit tout suspense lors de l'édition 2018. Le Majorquin, qui n'abandonne qu'un seul set face à l'Argentin Diego Schwatzmann en quarts, balaye le jeune Autrichien Dominic Thiem et brille une 11e fois porte d'Auteuil.

000_15T5EB (1)

© Christophe ARCHAMBAULT / AFP

2019

Changement de décors en 2019, avec la rénovation du court Philippe-Chatrier. Encore sans le toit rétractable, le court central des Internationaux de France voit l'Espagnol s'imposer contre Roger Federer, un de ses meilleurs rivaux, dans une demi-finale jouée dans des conditions dantesques, avant une finale plus disputée mais gagnée contre Dominic Thiem. Le 12e titre pour Rafael Nadal.

000_1HD6UF (1)

© Philippe LOPEZ / AFP

2020

La crise sanitaire de 2020 oblige les organisateurs de Roland-Garros à repousser le tournoi à l'automne. C'est dans une édition très particulière, jouée avec un maximum de 1.000 spectateurs par jour, que l'Espagnol est auréolé d'un 13e titre gagné sous le toit nouvellement installé sur le court Philippe-Chatrier. Rafael Nadal se défait en trois sets de Novak Djokovic en finale, avec, fait rare, un 6-0 infligé au numéro un mondial dans la première manche.

000_8RV9QM (1)

© Anne-Christine POUJOULAT / AFP

2022

En 2022, Rafael Nadal semble retrouver une seconde jeunesse, lui le vainqueur de son deuxième Open d'Australie en début de saison à 36 ans. Sa jeunesse éternelle parle encore à Roland-Garros, où il réussit à vaincre Novak Djokovic en quarts de finale, un an après sa blessure contre le même adversaire dans une rencontre spectaculaire. Profitant, bien malgré lui, de la lourde blessure de l'Allemand Alexander Zverev en demies, Rafael Nadal s'invite une nouvelle fois en finale, un stade de la compétition où il a toujours gagné. C'est de nouveau le cas, face au Norvégien Casper Ruud qui se révèle lors de cette édition 2022. L'Espagnol ne lui laisse que des miettes pour soulever un 14e titre porte d'Auteuil, le dernier jusqu'à présent.

000_32BX892 (1)

© Anne-Christine POUJOULAT / AFP