Droits du foot italien : Mediapro dit avoir présenté des garanties

, modifié à
  • A
  • A
Mediapro dit avoir proposé des garanties à la Ligue.
Mediapro dit avoir proposé des garanties à la Ligue. © DAMIEN MEYER / AFP
Partagez sur :
Le contrat du groupe espagnol avait récemment été annulé par la Ligue italienne de football. Le tribunal de Milan avait été saisi par Sky, l'un des diffuseurs actuels du foot dans la péninsule.

Le groupe espagnol Mediapro a affirmé lundi qu'il avait présenté des garanties à hauteur de 1,6 milliard d'euros pour conserver les droits télé de la Serie A en Italie, dont le contrat a récemment été annulé par la Ligue italienne de football. Cette garantie doit être examinée mardi par la Ligue italienne.

Projet de revente des droits retoqué. En février, Mediapro avait obtenu les droits de la Serie A de 2018 à 2021 grâce à une offre de 1,05 milliard d'euros par saison. Mais son projet de revente des droits a été retoqué le 9 mai par un tribunal de Milan, saisi par Sky, l'un des diffuseurs actuels du football en Italie. La Ligue italienne de football a ensuite annulé fin mai le contrat, plongeant les téléspectateurs dans l'incertitude à moins de trois mois de la reprise prévue le 18 août.

"Problème judiciaire". "Nous n'avons pas perdu les droits en Italie. On a un problème judiciaire que j'espère gagner le 7 juin et on nous a demandé des garanties sur lesquelles on est en train de travailler", avait expliqué jeudi le fondateur du groupe, Jaume Roures. Jusqu'à la fin de la saison terminée en mai, les groupes Sky et Mediaset se partageaient les droits télé domestiques de la Serie A, qui s'élevaient à 945 millions d'euros par an sur la période 2015-2018.

Droits de la Ligue 1. Le groupe Mediapro, détenu depuis peu par un fonds chinois, a récemment renforcé son statut de poids lourd européen des contenus sportifs en raflant les droits de la Ligue 1 français, illustrant l'intérêt des Chinois pour les aspects les plus rentables du football européen. La semaine dernière, après des enchères d'un montant total de 1,15 milliard d'euros, Mediapro a mis la main sur les meilleures affiches du championnat français, au nez et à la barbe de Canal+ qui les retransmettait depuis 1984.