Disparition de Sala : l’entraîneur de Cardiff a pensé à arrêter après "la semaine la plus difficile" de sa carrière

  • A
  • A
L'entraîneur de Cardiff, Neil Warnock, a confié avoir vu un psychologue après la disparition d'Emiliano Sala.
L'entraîneur de Cardiff, Neil Warnock, a confié avoir vu un psychologue après la disparition d'Emiliano Sala. © GEOFF CADDICK / AFP
Partagez sur :
L'entraîneur de Cardiff, le club qu'allait rejoindre Emiliano Sala lorsque son avion s'est abîmé en mer, lundi 21 janvier, a évoqué "une semaine traumatisante" après la disparition de l'attaquant argentin.

Un moment extrêmement difficile. L'entraîneur de Cardiff, Neil Warnock, a révélé lundi avoir pensé à démissionner après la disparition d'Emiliano Sala, évoquant "une semaine traumatisante". "Vous pensez 24 heures sur 24 à la question de savoir s'il faut continuer ou non", a déclaré Warnock, pour sa première conférence de presse depuis la disparition de l'attaquant argentin. 

"Impossible de dormir". "C'est impossible de dormir. Je suis dans le football depuis 40 ans et cela a été de loin la semaine la plus difficile de ma carrière, et de très loin. Ç'a été une semaine traumatisante, et ça l'est toujours. Je n'arrive pas à me faire à la situation", a-t-il poursuivi. "Ça m'a probablement impacté plus fort que n'importe qui d'autre, car j'ai rencontré le garçon et je lui ai parlé pendant les six à huit dernières semaines", a confié le technicien anglais, qui avait fait le déplacement en France pour convaincre le buteur argentin de rejoindre les "Bluebirds"

Recours à des psychologues. Neil Warnock a aussi révélé que lui et plusieurs joueurs de Cardiff avaient parlé à des psychologues à la suite de la disparition de Sala. "Il faut le faire. Qui va motiver le motivateur ? Ça va quand je suis en public ou avec les joueurs, mais c'est quand je suis seul ou à la maison que j'y pense", a-t-il indiqué, confiant que "trois ou quatre" de ses joueurs avaient très mal vécu le drame. Les membres du club gallois et les supporters arboreront une jonquille jaune, symbole gallois, en hommage à Sala, lors de la rencontre de Premier League à Arsenal mardi soir. Une minute de silence sera aussi respectée lors des matches de mardi et mercredi.

Ranieri aussi touché. Claudio Ranieri, ancien entraîneur de Sala à Nantes la saison passée, a aussi pris la parole lundi à propos du joueur disparu. "Je veux appeler Nantes pour voir ce que je peux faire", a déclaré Ranieri, aujourd'hui à la tête de Fulham, en conférence de presse. "Emiliano était un garçon fantastique, un joueur qui mettait sa tête là où les autres ne mettaient pas leur pied, leur jambe", a dit l'Italien.