Coupe Davis - Yannick Noah : "la barre était trop haute, on n'a pas démérité"

  • A
  • A
Noah met fin dimanche à trois ans de capitanat des Bleus en finale de la Coupe Davis. © AFP
Partagez sur :

Yannick Noah a affirmé dimanche soir qu'il "ne pouvait pas rêver mieux" que cette finale de Coupe Davis pour terminer ses trois ans de capitanat, malgré la défaite de la France face à la Croatie. 

Au crépuscule de son troisième capitanat et au soir de la défaite de l'équipe de France contre la Croatie (3-1) en finale de la Coupe Davis dimanche, Yannick Noah s'est dit "pas si déçu que ça". "Les gars ont fait le maximum. Parfois, tu perds contre plus fort. Là, la barre était trop haute. On a essayé. On a tout donné. Je pense qu'on n'a pas démérité. C'est pour ça que je ne suis pas si déçu que ça. On s'est fait défoncer, on n'a pas fait un break (...) On a fait de notre mieux. On a perdu contre une équipe bien meilleure", a réagi le capitaine de l'équipe de France, en conférence de presse. 

"Je ne pouvais pas rêver mieux". Avec cette finale de Coupe Davis au goût amer pour les Bleus, Yannick Noah met fin à trois ans de capitanat. Une "belle aventure", résume-t-il. "Je ne pensais pas que j'allais vivre trois années aussi riches. Ça a été trois années de joie. Le tennis a beaucoup changé en vingt ans, j'ai découvert un nouveau monde, ça m'a demandé du temps de comprendre comment ça marchait. Mais j'ai partagé beaucoup de bons moments (...) Vivre ce dernier match en tant que capitaine devant tous ces supporters, dans cette atmosphère, avec autant de passion, d'énergie, je ne pouvais pas rêver mieux", confie celui qui sera remplacé par l'ancienne n°1 mondiale Amélie Mauresmo pour préparer la prochaine finale de la Coupe Davis.

Noah critique la nouvelle formule de la Coupe Davis. Cette édition 2019, dont l'organisation sera totalement bouleversée après l'adoption d'une réforme par la Fédération internationale de tennis en août dernier, est d'ailleurs vivement critiquée par Yannick Noah. "Il y a tellement de confusion (...) Tout le monde sait que ce ne sera pas pareil. Pourquoi ils ne disent pas la vérité ? Avec tout le respect que j'ai, ce sera autre chose. J'espère vraiment qu'ils n'appelleront pas ça Coupe Davis. Parce que ce n'est pas la Coupe Davis. Jouer deux sets, ce n'est pas la Coupe Davis. Jouer sur terrain neutre, ce n'est pas la Coupe Davis. Quand ils nous disent que c'est la Coupe Davis, ils mentent", condamne Yannick Noah, qui se dit "écœuré et en colère".