Les Maliens (en vert et jaune) se sont imposés face aux Tunisiens après une fin de match rocambolesque. 1:29
  • Copié
Jean-François Pérès, édité par Gauthier Delomez
Confusion totale à la Coupe d'Afrique des Nations. L'arbitre du match Tunisie-Mali a sifflé la fin de la partie cinq minutes avant le temps réglementaire, provoquant l'incompréhension des deux équipes, avant de siffler la fin quatre minutes plus tard, une nouvelle fois en avance. Les Tunisiens, menés 1-0, ont refusé de reprendre une troisième fois la rencontre.

Voilà une scène surréaliste à la Coupe d'Afrique des nations 2022 . Il reste cinq minutes à jouer dans le temps réglementaire de la rencontre Tunisie-Mali, mercredi en fin d'après-midi, et l'arbitre zambien Janny Sikazwe siffle soudainement la fin du match. A la 85e minute, les deux équipes sont sidérées alors que les Maliens menaient 1-0. Non seulement il restait du temps, mais aussi les neuf remplacements opérés au cours de la partie et les deux interventions de l'assistance vidéo auraient dû ajouter du temps additionnel. Après une brève discussion, le jeu reprend, mais par la suite, le match prendra fin deux autres fois.

Une reprise du match en pleine conférence de presse

Peu après la première reprise du jeu, avant même la fin du temps réglementaire, l'arbitre Janny Sikazwe porte le sifflet à sa bouche pour annoncer la fin de la rencontre, et ne revient pas sur sa décision. Les Maliens, devant au score, lèvent les bras au ciel, les Tunisiens enragent. Mais un nouveau coup de théâtre survient, cette fois-ci hors du terrain : en pleine conférence de presse, les officiels annoncent que les joueurs doivent revenir sur la pelouse pour disputer les trois dernières minutes. Les Maliens s'exécutent, mais pas les Tunisiens.

Les dirigeants tunisiens vont porter réclamation

Dans l'intervalle, l'arbitre est introuvable. C'est son suppléant qui constate l'absence des Tunisiens et siffle pour la troisième fois la fin du match, dans une ambiance surréaliste au stade de Limbé, au Cameroun.

Ce troisième coup de sifflet n'est peut-être pas le dernier. Les dirigeants tunisiens ont déposé réclamation. Il est hors de question pour eux de reconnaître le résultat de ce match inachevé et déjà entré dans la légende de la Coupe d'Afrique des nations. L'arbitre zambien n'est pourtant pas un débutant : il participe à sa cinquième CAN derrière le sifflet.