Pour Christophe Galtier, entraîner l’OM "n’est pas un rêve ni un objectif"

  • A
  • A
Christophe Galtier Marc Van Ceunebroeck/Europe1/Losc 1:13
Christophe Galtier assure ne pas avoir comme objectif d'entraîner l'OM. © Marc Van Ceunebroeck/Europe1/Losc
Partagez sur :
Christophe Galtier a reçu Europe 1 au centre d’entraînement de Lille pour l’émission Face aux auditeurs, dimanche soir. Le coach du Losc a assuré ne pas avoir pour "objectif" d’entraîner un jour l’OM, où il a été formé et où il a joué.
FACE AUX AUDITEURS

Christophe Galtier est un Marseillais pur souche : il est né à Marseille, a été formé à l’OM et y a joué à deux reprises (1985-1987 et 1995-1997), avant d’être entraîneur adjoint au début des années 2000. Alors que des rumeurs font état d’un départ en fin de saison d’André Villas-Boas, son nom pourrait bien revenir dans la liste des successeurs potentiels du coach portugais. Mais Christophe Galtier assure sur Europe 1 qu’entraîner l’OM "n’est pas un rêve, ni un objectif".

"Personne ne peut rester insensible à un appel de l’OM, encore moins quand on y a été formé, qu’on y a joué et qu’on a fait ses premières armes en tant qu'entraîneur adjoint. Mais de là à vous dire que c’est un objectif, non", a certifié Christophe Galtier, qui a accepté d’ouvrir les portes du centre d’entraînement de Luchin à l’émission Face aux auditeurs, diffusée dimanche soir sur Europe 1.

>> Écoutez Christophe Galtier Face aux auditeurs d’Europe 1, dimanche soir de 20h à 21h, avant le match Lille-PSG

"Je suis à Lille, je vois tout rouge"

L’entraîneur de Lille, qui affronte le PSG dimanche soir pour le choc de la 21e journée de Ligue 1, s’est justifié en disant être totalement concentré sur le projet lillois. "Quand j’étais à Saint-Etienne, je voyais tout vert. Je suis à Lille, je vois tout rouge, et je suis dans ce projet-là. Le jour où ça s’arrêtera, on verra. Je ne sais pas me fixer d’autres objectifs que les objectifs d’un club", a-t-il déclaré.

"Evidemment que Marseille est un club important de notre championnat. C’est une vitrine magnifique, c’est un stade, une ambiance, une ferveur, mais c’est une grande difficulté. Est-ce une plus grande difficulté quand on est Marseillais ? Je ne crois pas." A bon entendeur…