Basket : à l'Asvel, Tony Parker met (déjà) la pression sur son frère TJ

, modifié à
  • A
  • A
Les frères Terence Jonathan et Tony Parker lors d'un match de l'Asvel en juin 2019. 1:22
Les frères Terence Jonathan et Tony Parker lors d'un match de l'Asvel en juin 2019. © ROMAIN LAFABREGUE / AFP
Partagez sur :
C'est désormais une affaire de famille : le club de basket de Villeurbanne, l'Asvel, est aux mains des frères Parker. La star Tony, qui préside aux destinées du club, a fait venir son petit frère TJ pour entraîner l'équipe de Lyon-Villeurbanne. Mais au micro d'Europe 1, l'ancienne star des Spurs met déjà la pression sur son cadet.

Après Tony Parker, président du club, voici le petit frère TJ Parker. Ce dernier a pris le poste d'entraîneur de l’équipe de basket de l’Asvel (Lyon-Villeurbanne) en remplacement du Monténégrin Zvezdan Mitrovic, licencié fin mai, sous le regard et l’autorité de son grand frère. Mais les passe-droits et favoritismes ne font pas partie de la famille. 

"De toute façon, il connaît les règles du jeu. Avec le fait de passer numéro un, maintenant il est à risque !", lance Tony Parker au micro d'Europe 1, mettant d'emblée la pression sur TJ, ancien basketteur professionnel aujourd'hui âgé de 36 ans. 

"Je sais quels sont les risques"

L'Asvel vise haut et s'en est donné les moyens : pas moins de sept internationaux composent un effectif qui fait des Villeurbanais les grands favoris de la prochaine saison. Le nouvel entraîneur TJ Parker sait donc à quoi s'attendre : "Je suis un employé. OK, mon frère est le président. Mais je sais quel est le challenge, et quels sont les risques. Donc voilà, c'est parti !". 

Le petit frère est bien placé pour savoir que son aîné ne lui laissera rien passer. TJ a déjà occupé le poste d'entraîneur N.1 pour plusieurs intérims, terminant notamment la saison 2017-2018 après le renvoi du Franco-canadien JD Jackson, dont il était l'assistant, juste avant l'arrivée de Mitrovic sur le banc villeurbannais à l'été 2018. Et déjà à l'époque le message passé par son grand frère était clair : tu dois prouver et te débrouiller, l'entreprise ne te donnera ni téléphone, ni ordinateur, ni voiture de fonction.

Objectif trophées

TJ Parker est entraîneur, mais le patron c'est Tony Parker. "Il sait que si l'on ne gagne pas de trophée, je n'aurai pas le choix", confirme le président du club, qui insinue qu'il pourra changer d'entraîneur dans le cas contraire. "Il le sait très bien, c'est la règle du jeu quand on est numéro 1, surtout dans un club très ambitieux comme le notre. Il faut ramener les trophées". L'objectif sera donc de ramener le titre de champion de France.

TJ, qui a signé pour trois ans, sera secondé dans sa mission par Frédéric Fauthoux (47 ans), qui s'est également engagé pour trois ans, après avoir quitté en mai l'équipe de Levallois Metropolitans qu'il dirigeait depuis 2015. Terence Jonathan Parker, de son nom complet, a joué au Paris Basket Racing, à Nancy ou encore à Villeurbanne. Il est revenu à l'Asvel il y a huit ans pour être dans l'encadrement.

Europe 1
Par Christophe Lamarre avec AFP, édité par Séverine Mermilliod