Le Français Arnaud Jérald a battu le record d'apnée : "On a la sensation de voler"

  • A
  • A
Arnaud Jérald 1:36
Arnaud Jérald a commencé à faire de l'apnée à l'âge de 16 ans. © YANN COATSALIOU / AFP
Partagez sur :
Arnaud Jérald, Marseillais de 24 ans, a battu mardi le record du monde d'apnée en plongeant dans les eaux grecques à 112 mètres de profondeur. Au micro d'Europe 1, le jeune homme revient sur son exploit et les sensation éprouvée pendant sa descente vers les abysses. 

Son exploit donne des frissons. Arnaud Jérald a battu mardi le record du monde d'apnée en grande profondeur dans la catégorie bi-palme. Ce Français de 24 ans est descendu à 112 mètres de profondeur. Le jeune apnéiste a mis 3 minutes et 24 secondes pour effectuer cet aller-retour en mer. Après deux plongées réussies à 111 mètres à Villefranche-sur-mer le mois dernier, mais non validée par les juges, Arnaud Jérald a su s'accrocher pour parvenir à cet exploit, cette fois en Grèce.

"La sensation de voler"

Lorsqu'il s'est lancé, son objectif était de battre le record du monde qui venait d'être établi la veille par la star mondiale, le Russe Alexey Molchanov, qui était descendu à 111 mètres. Le Marseillais a réussi à améliorer la marque d'un mètre. "On a la sensation de voler, on voit le bleu qui évolue autour de nous", raconte Arnaud Jérald à Europe 1. "À plus de 100 mètres, nos poumons font littéralement la taille d'une orange", glisse-t-il. Une descente vertigineuse, qui oblige à certaines précautions bien spécifiques une fois remonté à la surface. "Je suis sorti de l'eau, j’ai fait mon protocole : J'ai exagéré ma respiration pour que mon corps reprenne de l'oxygène." Et puis : "ça a été une explosion de joie."

Ses deux premières tentatives, en août dernier, n’avaient pas été validées, d'abord pour un problème de protocole, ensuite parce qu'il avait été touché par un membre de son équipe à son retour à la surface. Ce record apparaît désormais comme la plus belle des récompenses pour ce sportif qui, enfant, a souffert de dyslexie et qui, en découvrant l'apnée à l'âge de 16 ans, a pris confiance en lui au point de réaliser l'impossible.

Europe 1
Par Cyrille de la Morinerie, édité par Romain David