Amiens en Ligue 2 : "Le conseil d'administration de la Ligue aurait dû faire preuve d'humanité"

, modifié à
  • A
  • A
Bernard Joannin, Joannin, foot, football, Amiens, Amiens SC 1:54
Bernard Joannin, président du Amiens SC, a déposé un recours contre la relégation de son club. © PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :
Grand perdant de l'arrêt du championnat de football de Ligue 1, le Amiens SC va évoluer en deuxième division la saison prochaine. Son président Bernard Joannin a néanmoins déposé un recours contre la décision de la Ligue de football professionnel. Au micro d'Europe 1, mardi, il dénonce l'injustice dont il estime être victime.
INTERVIEW

Le championnat de France de football a trouvé un dénouement inédit avec la décision de la Ligue de football professionnel (LFP) d'arrêter la saison et de figer le classement à la 28e journée. Avant-dernier, le Amiens SC fait les frais de cette politique et évoluera la saison prochaine en deuxième division. Le président du club Bernard Joannin a néanmoins déposé un recours devant le tribunal administratif.

"Le conseil d'administration de la Ligue aurait dû faire preuve d'humanité, une humanité souvent inhérente au monde du sport", a-t-il affirmé mardi au micro d'Europe 1.

"Injuste, incohérente et infondée"

"Nous trouvons que cette décision du conseil d’administration de la Ligue est injuste, incohérente et infondée", déplore Bernard Joannin, rappelant que dix matches, soit plus d'un quart du championnat, restaient à jouer. "Nous devions rencontrer nos trois concurrents directs qui étaient placés juste devant nous [Nîmes, Saint-Etienne et Dijon] pendant ces dix matches."

A l'évocation des conséquences financières d'une descente en Ligue 2, Bernard Joannin rétorque : "Ce qui nous intéresse c'est le sport. On ne cherche pas de dommage et intérêt !" Son club avait connu son apothéose avec l'accès à la Ligue 1 en 2017, au terme d'un scénario totalement fou lors de la dernière journée de Ligue 2.

"Quand je suis arrivé à la tête de ce club en 2009, c'était vraiment avec des entrepreneurs locaux. Nous sommes d’Amiens, nous avons voulu rendre à la ville ce qu'elle nous a donné", ajoute-t-il. Une pétition lancée en ligne pour demander l'annulation des relégations et une Ligue 1 à 22 clubs a récolté plus de 17.000 signatures, mardi.

Europe 1
Par Antoine Cuny-Le Callet