Vettel s'offre un juge de paix

  • A
  • A
Partagez sur :
F1 - Sebastian Vettel partira dimanche en pole position du Grand Prix du Japon devant Trulli et Hamilton.

A l'issue d'une séance marquée par de nombreuses sorties de piste, c'est le pilote Red Bull Sebastian Vettel qui s'est emparé samedi de la pole position sur le très sélectif circuit de Suzuka. Il devance sur la grille Jarno Trulli (Toyota) et Lewis Hamilton (McLaren). Les Brawn GP ont de leur côté étaient rétrogradées de cinq places.Après deux courses disputées sur le circuit du Mont-Fuji en 2007 et 2008, le F1 Circus effectue à l'occasion de cette 15e manche du championnat du monde de Formule 1, son grand retour sur le mythique circuit de Suzuka. Un retour pour le moins mouvementé. Car après le déluge du vendredi, qui a vu des véritables hallebardes tomber sur la piste nippone, la journée du samedi a été marquée par de nombreuses sorties de pistes, heureusement, sans gravité pour les pilotes concernés. C'est Mark Webber, décidément bien malchanceux dans cette fin de championnat, qui partait à la faute dans la dernière séance d'essais libres, le privant ainsi du droit de participer à la séance de qualifications de l'après-midi. Une séance qualificative, également marquée par de nombreuses et impressionnantes sorties de piste. Si Sebastian Buemi (Toro Rosso), victime d'une excursion hors piste eût l'opportunité de repartir pour signer au final le 10e temps (avant d'être rétrogradé de cinq places pour avoir regagné les stands avec une monoplace endommagée et ainsi ralenti des concurrents), ce ne fût pas le cas de son jeune équipier Jaime Alguersuari et de Timo Glock (Toyota), victimes de leur fougue. Button et Barrichello rétrogradésCes sorties de piste à répétitions, occasionnant de nombreuses interruptions de séance, eurent pour principale conséquence de réduire la séance de qualification à une loterie. De fait, avec une piste sans grande adhérence, les pilotes n'eurent que trop rarement l'occasion de montrer leur vélocité. A ce petit jeu, Sebastian Vettel (Red Bull) a montré qu'il pouvait s'accommoder de ces perturbations en signant la pole position, la 4e de la saison, devant le surprenant Jarno Trulli à bord d'une Toyota revigorée et Lewis Hamilton, toujours aux avant-postes en cette fin de championnat. Si Rubens Barrichello et Jenson Button étaient parvenus à limiter la casse sur Vettel, leur seul rival pour le titre de champion du monde, en signant les 5e et 7e temps, les deux pilotes Brawn ont été rétrogradés de cinq places par les commissaires de course qui les accusent de ne pas avoir assez lever le pied lorsque le drapeau jaune était de sortie. Même sanction pour Fernando Alonso qui passe de la 12e à la 17e place. Une séance de qualifications difficile pour Renault, car Romain Grosjean a dû de son côté se contenter du 18e temps, une nouvelle contreperformance pour le Français qui sème le doute sur son avenir en F1.

Europe 1
Par Administrator User