Renault rejoint Ferrari

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Renault a fait savoir, mercredi, son intention d'éventuellement renoncer à la prochaine saison de Formule 1. Une prise de position qui fait suite à celle de Ferrari, mardi, en réaction au nouveau règlement instauré par la Fédération Internationale de l'Automobile visant à limiter les budgets.

Renault a fait savoir, mercredi, son intention d'éventuellement renoncer à la prochaine saison de Formule 1. Une prise de position qui fait suite à celle de Ferrari, mardi, en réaction au nouveau règlement instauré par la Fédération Internationale de l'Automobile visant à limiter les budgets.Le clan des rebelles s'agrandit au sein du F1 circus. Après Ferrari qui a annoncé, mardi, son intention de se retirer du championnat du monde en 2010, c'est l'écurie Renault qui a pris l'aspiration de la Scuderia, mercredi, et qui est monté au créneau contre les nouveaux règlements imposés par la Fédération Internationale de l'Automobile (FIA) (*). Une présence de plus chez les constructeurs opposés notamment au plafonnement de budget décidé par Max Mosley, le président de l'instance internationale.L'écurie française n'a pas laissé planer le moindre doute sur un éventuel retrait à travers un communiqué : "La décision de la FIA de créer un championnat du monde à deux vitesses pousse le groupe Renault à revoir son investissement en F1 pour la saison prochaine." Un véritable camouflet pour la FIA. Car si Max Mosley, son président, s'est ouvertement montré provocateur en déclarant, mardi, que le championnat pouvait se passer de la présence de Ferrari, le coup de pression supplémentaire exercé par Renault pourrait bien porter ses fruits.Le spectre d'une saison 2010 tronquéeA quelques jours des inscriptions pour la prochaine saison, qui auront lieu du 22 au 29 mai prochain, le dossier devient brûlant et la menace de voir un championnat 2010 amputé de ses éléments historiques est bien réelle. Les opposants sont bien décidés à obtenir gain de cause. Un bras de fer s'annonce...Outre Ferrari, Toyota et Red Bull (et donc Toro Rosso) ont déjà fait connaître leurs refus de se plier aux nouvelles règles. Dietrich Mateschitz, patron de l'écurie autrichienne l'a également réaffirmé mardi : " Si les règles imposées pour 2010 restent en l'état, RedBull et Toro Rosso ne participeront pas au championnat l'année prochaine."Le feuilleton ne fait certainement que commencer et il va certainement rythmer les prémices du Grand Prix de Monaco prévu du 22 au 25 mai prochain.(*) : Un plafonnement de bugdet à 45 millions d'euros sera instauré par la FIA à partir de 2010. Les écuries respectant cette limite pourront notamment jouir d'une plus grande liberté sur des ajustements technologiques tels que les ailerons ou les régimes moteurs. Les autres seront contraintes de respecter des règles technologiques plus restrictives

Europe 1
Par Rédaction Europe1.fr