Prost: "Button m'a vraiment bluffé !"

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Imparable sur la piste de Monaco, sa cinquième victoire en six courses disputées cette saison, Jenson Button n'en finit plus d'impressionner. Consultant pour Europe 1, Alain Prost s'est exprimé, lundi, sur les raisons de l'hégémonie du pilote britannique et de l'équipe Brawn sur le début du championnat du monde de Formule 1 2009.

Imparable sur la piste de Monaco, sa cinquième victoire en six courses disputées cette saison, Jenson Button n'en finit plus d'impressionner. Consultant pour Europe 1, Alain Prost s'est exprimé, lundi, sur les raisons de l'hégémonie du pilote britannique et de l'équipe Brawn sur le début du championnat du monde de Formule 1 2009.Signant d'un coup éclatant son entrée en lice dans le championnat du monde de Formule 1 2009 d'un podium inédit en Australie, l'équipe Brawn GP a brillamment maintenu le cap depuis. Celui d'un début de compétition marqué par une domination outrageuse avec pas moins de cinq Grand Prix remportés sur six courus et trois podiums assurés en Australie, en Espagne et à Monaco, une course où les embûches sont pourtant réputées nombreuses."A Monaco, entre les accrochages et les accidents, Jenson Button aurait pu faire une course "blanche" et permettre aux autres favoris de revenir au classement. Il n'avait jamais vraiment réussi là-bas, même s'il avait déjà réalisé un podium (deuxième en 2004 sur BAR Honda, ndlr). Mais il a obtenu la pole et la victoire ! Sincèrement, il m'a vraiment bluffé même s'il a une très bonne voiture, il a été performant partout, en qualification et en course", s'est exclamé le Professeur.Prost: "Button a beaucoup mûri"Jenson Button qui dispute cette année sa 10e saison en Formule 1, a toutefois tardé à révéler toute l'étendue de son potentiel après des débuts prometteurs. "Par le passé, il a disposé de monoplaces performantes. Mais, je pense qu'il exploitait alors mal son talent. Il a beaucoup mûri et surtout, il a pris un coup sur la tête l'année dernière à un moment où cela marchait très mal pour lui. Il a failli ne pas être sur la grille cette saison. A présent, il est serein", a expliqué le quadruple champion du monde français.Une domination que le pilote britannique impose au sein même de son écurie, sur son coéquipier, Rubens Barrichello. "Barrichello s'est montré très énervé lors du dernier Grand Prix à Barcelone*. A Monaco, il a été moins à l'aise que Button dans tous les compartiments que ce soit lors des essais ou bien en course. Jenson gère beaucoup mieux les pneumatiques grâce à son style de pilotage", a analysé ainsi Alain Prost.De quoi éclipser Lewis Hamilton dans le coeur des supporters anglais ? "Le succès de Button a bien sûr un peu effacé le début de carrière de Hamilton surtout avec toutes ces histoires autour de McLaren, mais ils ont quand même la chance d'avoir un champion du monde et un autre en puissance. On aimerait bien avoir cela en France ! , a conclu Alain Prost.*Le pilote brésilien avait soupçonné un temps son équipe de l'avoir désavantagé, en termes de stratégie, au profit de son coéquipier lors du Grand Prix d'Espagne.Retrouvez l'analyse de notre consultant Europe 1, Alain Prost, durant toute la saison de Formule 1 notamment le lundi dans l'émission le Club Sports Europe 1 en compagnie d'Alexandre Delpérier.

Europe 1
Par Rédaction Europe1.fr