Nancy ne faiblit pas

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
La belle série du SLUC continue après sa victoire ce vendredi à Gentilly contre Le Mans (65-62), lors de la 27e journée de Pro A. Les hommes de Jean-Luc Monschau ont aligné leur sixième succès de suite, ce qui leur permet de rester à deux points du leader Villeurbanne, vainqueur de Hyères-Toulon samedi (103-98) et à une longueur d'Orléans, qui s'est imposé à Pau (91-72).

La belle série du SLUC continue après sa victoire ce vendredi à Gentilly contre Le Mans (65-62), lors de la 27e journée de Pro A. Les hommes de Jean-Luc Monschau ont aligné leur sixième succès de suite, ce qui leur permet de rester à deux points du leader Villeurbanne, vainqueur de Hyères-Toulon samedi (103-98) et à une longueur d'Orléans, qui s'est imposé à Pau (91-72).Le duel était attendu entre la meilleure attaque de Pro A et la meilleure défense. Le match Nancy-Le Mans a tenu toutes ses promesses. Pourtant, il n'était pas très bien engagé en terme de spectacle tant les Manceaux entamaient la rencontre tambours battants. Les hommes de John David Jackson étouffaient leurs adversaires dès les premières minutes et creusaient rapidement l'écart grâce à un 11-0 infligé en trois minutes. A la fin du premier quart temps, le MSB menait déjà 17 à 8 puis 31-23 à la mi-temps grâce en partie à un Koffi très adroit tout au long de la rencontre (14 pts à 7/11 et 10 rebds). Difficile pour le SLUC de rivaliser quand le pourcentage au tir ne dépasse pas les 30% de réussite (7/24 à la mi-temps). Seuls les intérieurs se sont montrés à leur juste valeur, Akingbala se fendant même de quelques jolis dunks. Mais les Champions de France allaient offrir un tout autre visage après la pause. Après un troisième quart temps parfaitement contrôlé, les Manceaux allaient totalement s'effondrer dans la dernière ligne droite. Emmenés par Tchicamboud, reléguant par la même occasion Cox sur le banc, les Nancéiens allaient passer un 16-0 aux Sarthois, les laissant silencieux pendant près de huit minutes. Deux hommes ont été à l'origine de cette fabuleuse remontée. Lamayn Wilson, sorti du banc, enquillait deux paniers à longue distance pour finir avec une bonne réussite (4/9 à trois points). L'Américain venait sauver les apparences du club lorrain dans ce domaine (6/22).Nancy se fait peurMais s'il y avait un trophée MVP à décerner, il reviendrait à Ricardo Greer qui termine meilleur marqueur du match avec 18 points, 5 passes et 8 fautes provoquées. Pourtant, les Manceaux ne lâchaient rien et David Bluthenthal, toujours présent dans le money-time ramenait les siens à deux points de Nancy. Bobby Dixon aura même la balle d'égalisation dans ses mains mais la salle de Gentilly pouvait souffler, son shoot au buzzer venant rebondir sur l'arceau avant de ressortir. Cette victoire permet à l'équipe de Jean-Luc Monschau de dépasser Le Mans et de rester dans le sillage des deux premiers.Samedi, l'Asvel a fait le spectacle face à Hyères-Toulon (103-98). Les Villeurbannais comptent toujours un point d'avance sur l'Entente Orléanaise qui s'est imposée sur le parquet de la lanterne rouge Pau-Orthez (91-72). Vainqueur de Vichy (74-71), la Chorale de Roanne revient à hauteur du SLUC à la troisième place. Dans la lutte pour le maintien, Le Havre s'est donné un peu d'air vendredi. Les Haut-Normands se sont en effet imposés dans leur salle face à Dijon (88-75). L'Américain Marcus Slaughter est à créditer d'une grande prestation. L'intérieur a compilé 30 points à 12 sur 17 aux tirs et pris 16 rebonds. Il vole ainsi la vedette à son coéquipier T.J Thompson, pourtant auteur d'un double-double avec 20 points et 12 passes décisives.

Europe 1
Par Rédaction Europe1.fr