Les Bleus ne font plus recette

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
L'équipe de France a connu une soirée bien difficile mardi à Saint-Etienne. Outre la défaite face au Nigeria (0-1), les Bleus ont évolué devant un stade Geoffroy-Guichard à moitié vide, ce qui n'a pas empêché les supporters présents de siffler copieusement Raymond Domenech et ses hommes.

L'équipe de France a connu une soirée bien difficile mardi à Saint-Etienne. Outre la défaite face au Nigeria (0-1), les Bleus ont évolué devant un stade Geoffroy-Guichard à moitié vide, ce qui n'a pas empêché les supporters présents de siffler copieusement Raymond Domenech et ses hommes.Le Stade Geoffroy-Guichard n'avait rien d'un chaudron mardi soir. Habituellement si prompt à soutenir les Verts, même quand leurs protégés sont au bord de la relégation, le public stéphanois a en revanche boudé l'équipe de France qui affrontait pour la première fois de son histoire le Nigeria. L'enceinte du Forez, qui peut accueillir plus de 35 000 supporters, était loin d'avoir fait le plein ce mardi puisque seulement 18 000 spectateurs avaient pris place dans les tribunes.Outre les sifflets réservés aux joueurs lyonnais et au premier rang desquels Karim Benzema, hué à chaque fois qu'il touchait le ballon, les spectateurs ont rapidement pris en grippe les Bleus, il est vrai auteur d'une bien pâle prestation. Comme lors de la dernière défaite des Tricolores face à l'Argentine (0-2), le 11 février dernier au Stade Vélodrome, le public s'est même mis à encourager les Super Eagles, avant d'entonner le désormais célèbre refrain: "Domenech démission !".Vieira: "On porte tous le même maillot"Désormais blindé face aux critiques, le sélectionneur n'a toutefois pas apprécié le sort réservé aux joueurs de l'OL : "Là, c'est particulier, à la 1ère minute, Karim Benzema et les Lyonnais sont sifflés: je suis désolé s'il y en a en équipe de France, a ainsi déclaré l'ancien joueur (1970-1977) et entraîneur (1988-1993) rhodanien sur le site de la FIFA. Confondre Lyon et l'équipe de France, c'est déplorable. Ce n'était pas Lyon-Saint-Etienne: c'était France contre Nigeria, même si le Nigeria a joué en vert. Moi, j'ai fait partie du lot..." .Pour son retour, le capitaine Patrick Vieira, qui n'a joué que deux matches sous le maillot frappé du coq depuis septembre 2007, n'a également que peu goûté les réactions venues des tribunes à l'encontre des Gones: "Les sifflets du public à la fin du match je les accepte. Mais ce que j'ai du mal à accepter et à comprendre ce sont les sifflets qui concernent les joueurs lyonnais. On doit oublier Lyon, on doit oublier Saint-Etienne, c'est l'équipe de France, on porte tous le même maillot", s'est indigné le milieu défensif au micro d'Europe 1 avant de conclure: "Les sifflets envers les joueurs lyonnais, je trouve cela petit et inadmissible".Vendredi soir, les Bleus seront au Stade Gerland pour affronter la Turquie. Peu de risque donc de voir les Lyonnais être pris en grippe, mais les hommes de Raymond Domenech devront proposer un bien meilleur spectacle s'ils veulent regoûter aux applaudissements.

Europe 1
Par Rédaction Europe1.fr