La Pro A à l'heure des demies

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Les demi-finales de Pro A débutent ce vendredi avec le duel entre Nancy et l'Asvel, deux équipes qui s'étaient affrontées lors de la dernière journée de la saison régulière avec pour enjeu la place de numéro 1. L'autre rencontre oppose Le Mans à Orléans, samedi.

Les demi-finales de Pro A débutent ce vendredi avec le duel entre Nancy et l'Asvel, deux équipes qui s'étaient affrontées lors de la dernière journée de la saison régulière avec pour enjeu la place de numéro 1. L'autre rencontre oppose Le Mans à Orléans, samedi.Asvel – NancyNancy veut sa cinquième finale de rang. Finaliste de la Pro A ces quatre dernières années et vainqueur l'an passé, Nancy souhaite revoir Bercy le 20 juin prochain et obtenir par la même occasion son ticket pour l'Euroligue. Les hommes de Jean-Luc Monschau devront pour cela passer l'obstacle de villeurbannais. Vainqueur en trois manches de Roanne en quarts de finale, les Lorrains devront cette fois faire sans l'avantage du terrain, eux qui sont invaincus dans leur salle en playoffs depuis 2005 (12-0). Ils pourront en revanche s'appuyer sur un sentiment de revanche après leur défaite concédée à l'Astroballe lors de la dernière journée de la saison régulière (76-65), un match qui avait pour enjeu la première place pour la saison régulière. Ils ne seront cependant pas les seuls à être revanchard puisque Vincent Collet et ses joueurs avaient mal encaissé de leur côté les remarques de Jean-Luc Monschau sur l'arbitrage: "Comme je n'avais pas trop aimé le discours de Jean-Luc Monschau, quand il avait quitté l'Astroballe, il y a trois semaines, je veux que tout le monde sache bien que nous ne sommes pas satisfaits d'avoir quasiment acquis l'Euroligue", explique le sélectionneur de l'équipe de France dans Le Progrès. C'est donc un joli combat qui devrait avoir lieu ce vendredi à Villeurbanne entre une équipe de l'Asvel toujours bien en place tactiquement et des Nancéens au jeu offensif imprévisible, mené par un Ricardo Greer plus indispensable que jamais.Orléans - Le MansContrairement aux deux autres membres du dernier carré, Le Mans et Orléans n'ont eu besoin que de deux matches pour se débarrasser de Gravelines et Chalon. Le Mans, qui aura le désavantage du terrain, possède tout de même un avantage psychologique à l'heure d'affronter les joueurs de Philippe Hervé. Les Sarthois ont en effet battu Orléans lors de la finale de la Semaine des As, lors de la phase retour de la saison régulière, et en Coupe de France. Les deux effectifs sont en tout cas au complet et on devrait assister à un beau duel entre le collectif orléanais et la flamboyance des individualités mancelles.

Europe 1
Par Rédaction Europe1.fr