La France ira à l'Euro

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
C'est finalement sans souci que l'équipe de France vient d'obtenir son billet pour l'Euro 2009 en disposant dimanche de la Belgique (92-54). Une performance de haut rang affichée par la sélection tricolore en match retour de barrages face à des Belges médusés par la tournure des évènements. Cette qualification, acquise avec la manière, a permis aux tricolores de reconquérir le coeur de leurs supporters.

C'est sans soucis que l'équipe de France vient d'obtenir son billet pour l'Euro 2009 en disposant facilement de la Belgique (92-54). Une performance de haut rang affichée par la sélection tricolore en match retour de barrages face à des Belges médusés par la tournure des évènements. Cette qualification, acquise avec la manière, a permis aux tricolores de reconquérir le coeur de leurs supporters. Mission accomplie! Si certains observateurs émettaient quelques critiques envers la sélection tricolore après le match aller perdu en Belgique (70-66), les Bleus ont su se racheter. Dominés hors de leurs bases à Anvers, Tony Parker et consorts affichent pourtant un handicap de 4 points avant cette rencontre. Et si l'équipe de France laisse entrevoir quelques lacunes défensives en début de premier quart temps, malgré une forte présence aux rebonds, l'animation offensive bien emmenée par le duo Turiaf-Parker a de quoi rassurer les nombreux supporters tricolores venus encourager leur sélection nationale dans le Palais des Sports de Pau. A la fin du premier quart temps, le retard accumulé par les Français au match aller a d'ores et déjà été rattrapé. Les tricolores quittent le parquet avec six longueurs d'avance (21-15). De quoi aborder le second acte avec plus de sérénité.Le public palois en ébullitionEt la confiance retrouvée allait se confirmer. Le public béarnais assiste à une véritable démonstration française emmenée par un formidable Turiaf, présent sur tous les fronts et copieusement applaudi. Rebonds défensifs et offensifs, mouvements dans l'espace, remarquable finition, Ronny semble sur un nuage et se permet même de régaler ses supporters en montant au dunk. Durant six minutes, les Belges n'ont pas été en mesure d'inscrire le moindre point. Et pour cause, l'élégance et la puissance de Batum en extension, la vivacité d'interception de De Colo, le talent d'organisateur de Diot, l'habileté de Parker à trois points, permettent aux protégés de Vincent Collet de dérouler et de rentrer au vestiaire avec un net avantage de 23 points (48-25). Et les Belges ne sont pas au bout de leur peine. Au retour des vestiaires, les Français reprennent leur marche en avant et accentuent la pression sur leurs adversaires. L'époustouflante prestation d'Antoine Diot, véritable fer de lance des Bleus avec 9 passes décisives, permet à ses coéquipiers d'aborder le dernier acte avec 33 points d'avance (70-37). Les Français peuvent déjà savourer dans leur tête leur qualification pour l'Euro 2009. Le quatrième quart-temps n'est finalement qu'une formalité. Les Bleus s'imposent sur le score fleuve de 92 à 54, obtenant ainsi leur ticket européen devant 8000 supporters euphoriques. L'émotion en cette fin de rencontre est palpable avec un Tony Parker qui, depuis le terrain, communie avec la foule en délire.

Europe 1
Par Rédaction Europe1.fr