Dupuy, pour une première

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Pas d'effet d'annonce dans le groupe de 30 joueurs communiqué par Marc Lièvremont à Marcoussis, mardi, dans l'optique de la tournée dans l'hémispère Sud. Fort d'une bonne prestation cette saison avec Leicester, Julien Dupuy fera bien partie de l'équipe qui affrontera la Nouvelle-Zélande deux fois puis l'Australie. Aurélien Rougerie a lui été choisi, à l'aile aux dépens de Julien Malzieu, son coéquiper à Clermont.

Pas d'effet d'annonce dans le groupe de 30 joueurs communiqué par Marc Lièvremont à Marcoussis, mardi, dans l'optique de la tournée dans l'hémispère Sud. Fort d'une bonne prestation cette saison avec Leicester, Julien Dupuy fera bien partie de l'équipe qui affrontera la Nouvelle-Zélande deux fois puis l'Australie. Aurélien Rougerie a lui été choisi, à l'aile aux dépens de Julien Malzieu, son coéquiper à Clermont.Contrairement à la tournée estivale 2008 c'est un squad qui, cette fois, n'aura pas l'excuse de l'inexpérience qui s'envolera début juin pour la Nouvelle-Zélande pour deux tests les 13 et 20 juin avant une ultime rencontre en Australie. Certes, finale du Top 14 prévue le 6 juin oblige, le groupe partira en deux vagues, une première le 2 juin, une seconde, avec les finalistes, cinq jours plus tard, ce qui laisse augurer un premier test à Dunedin sans quelques "titulaires", mais cette équipe de trente joueurs préfigure celle qui, deux ans plus tard, mettra le cap sur la même destination pour la septième édition de la Coupe du monde, organisée au pays des All Blacks.Marc Lièvremont n'a en effet réservé aucune surprise au moment de communiquer sa liste des trente mardi au CNR de Marcoussis. Julien Malzieu, blessé à la voute plantaire, ne sera pas du voyage, ce qui fait les affaires de son coéquipier clermontois, Aurélien Rougerie, l'un des quatre ailiers appelés avec le Briviste Alexis Palisson, les Toulousains Cédric Heymans et Vincent Clerc, ce dernier effectuant son grand retour en Bleu, lui qui, blessure aux croisés oblige, n'a plus porté le maillot frappé du coq depuis le 15 mars 2008. A l'arrière, l'expérience Maxime Médard sera reconduite, avec en "back-up" Damien Traille.Retours de Papé et ClercAu centre, la révélation du Tournoi 2009, Mathieu Bastareaud, sera de son premier voyage aux antipodes, avec les indéboulonnables Toulousains Yannick Jauzion et Florian Fritz, le Perpignanais Maxime Mermoz complétant la ligne des trois-quarts. La charnière sera quant à elle fidèle à ce qui avait été annoncé, à savoir que les anciens Frédéric Michalak, Pierre Mignoni, Dimitri Yachvili ou Jean-Baptiste Elissalde, semblent cette fois mis sur la touche pour de bon, au profit de Morgan Parra qui sera en balance avec le seul petit nouveau de ce groupe, Julien Dupuy. Une promotion pour l'ancien Biarrot.Et le pack ? Pas de grosses surprises notamment dans ce groupe de seize joueurs que réintègre Pascal Papé, lui qui, comme Vincent Clerc, n'a plus, blessure au genou oblige, connu les honneurs d'une sélection depuis le Tournoi 2008. Le Castrais côtoiera en deuxième ligne son coéquipier du CO, le capitaine Lionel Nallet, un moment incertain mais finalement jugé apte, tandis que Sébastien Chabal aura l'occasion de roder la future deuxième ligne du Racing Métro avec ce même Nallet. Enfin, parmi les "gros" de devant, le Perpignanais Guilhem Guirado sera le troisième choix au talonnage derrière Dimitri Szarzewski et William Servat, tandis que Sylvain Marconnet, aura l'occasion d'ajouter quelques unités à son compteur, lui qui partagera le poste avec Thomas Domingo, Fabien Barcella et Nicolas Mas.

Europe 1
Par Rédaction Europe1.fr