Cleveland fait voler en éclats Atlanta

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Cleveland s'est une nouvelle fois facilement défait d'Atlanta (105-85), dans la nuit de jeudi à vendredi, lors du 2e match de la demi-finale de la Conférence Est. Encore auteur d'un match de grande classe, LeBron James n'en finit plus d'impressionner et de justifier pleinement son titre de MVP de la saison.

Cleveland s'est une nouvelle fois facilement défait d'Atlanta (105-85), dans la nuit de jeudi à vendredi, lors du 2e match de la demi-finale de la Conférence Est. Encore auteur d'un match de grande classe, LeBron James n'en finit plus d'impressionner et de justifier pleinement son titre de MVP de la saison.Et la balade des Cavaliers se poursuit sans encombre au sein de ces playoffs 2009. Une fois de plus, Cleveland a survolé les débats, dans la nuit de jeudi à vendredi, lors du deuxième match de la demi-finale de Conférence Est contre Atlanta (105-85). Et une fois de plus, LeBron James a fait étalage de tout son talent.Certes le MVP 2009 n'a pas forcé son talent avec ses 27 points à 9/14 aux tirs, 5 passes décisives, 4 interceptions et 3 rebonds mais c'est surtout la déconcertante facilité avec laquelle "King James" évolue sur le parquet qui laisse rêveur. Là où Kobe Bryant doit lutter pour s'extirper du marquage rugueux des Rockets, l'ailier de 24 ans, lui, fait ce qu'il veut, quand il veut et semble à peine sentir celui des Hawks. Certains diront que les joueurs de Géorgie, aussi vaillants soient-ils, n'ont pas le niveau de ceux de Houston. Et pourtant... La défense d'Atlanta était la 10e de la saison alors que celle des Texans pointait à la 7e position. Pas beaucoup mieux donc.Le cauchemar d'Atlanta continueLe gamin d'Akron paraît même s'étonner lui-même comme lors de ce shoot à plus de 9 mètres sur le buzzer juste avant le repos où il est restait immobile, histoire de contempler son oeuvre. Un tir ponctuant une première moitié de match archi-dominée par les Cavs qui ont très vite pris les devants en s'appuyant notamment sur une défense efficace et très bien organisée. A mi-chemin le score est déjà lourd en faveur des locaux (59-35).La seconde période ne fera que confirmer cette supériorité. Bien loin de la tension palpable entre Lakers et Rockets ou entre Celtics et Magic, James s'amuse et fait jouer ses partenaires dans une Quicken Loans Arena en fête. Varejao (12 points), West (14 points), Williams (15 points) et Szczerbiak (17 unités) en profitent et agrémentent la marque. Même Michael Jordan à son époque ne montrait pas autant de facilité. Les fervents défenseurs de sa Majesté s'offusqueront de pareille comparaison mais l'évidence est implacable. LeBron James est sur un nuage et on ne sait pas quand il va redescendre.Surtout qu'Atlanta, qui avait poussé les Celtics jusqu'au 7e match l'année dernière, joue de malchance. Déjà privés d'Al Horford et Marvin Williams, les Hawks devront peut-être faire sans une autre pièce maîtresse, Joe Johnson. L'arrière s'est tordu la cheville droite dans le 3e quart temps et a dû quitter le parquet. L'addition est donc salée pour les hommes de Mike Woodson lors de cette sévère défaite malgré une dernière période des Cavs en totale roue libre (105-85). Cleveland, toujours invaincu, mène désormais 2-0 et se rendra à Atlanta samedi pour la troisième manche de la série. Plus on avance dans cette post-saison et moins on voit qui pourrait inquiéter les troupes de Mike Brown.

Europe 1
Par Rédaction Europe1.fr