À Monaco, le pilote est roi

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Deux semaines après la victoire de Jenson Button lors du Grand Prix d'Espagne, les pilotes se retrouvent à Monaco pour la sixième levée du championnat du monde. Dominatrice depuis le début de la saison, l'écurie Brawn GP devra se méfier d'un circuit où le pilotage prime.

Deux semaines après la victoire de Jenson Button lors du Grand Prix d'Espagne, les pilotes se retrouvent à Monaco pour la sixième levée du championnat du monde. Dominatrice depuis le début de la saison, l'écurie Brawn GP devra se méfier d'un circuit où le pilote à la part belle.Place au sport. Après deux semaines de débats et de combats juridiques avec la FIA, les écuries reprennent le chemin des paddocks. Alors que la question du plafonnement des budgets continue de pourrir l'ambiance de la Formule 1, le Grand Prix de Monaco se présente à point nommé pour calmer les esprits. Si Brawn GP a dominé outrageusement le championnat depuis cinq Grand Prix, le tracé sinueux de la Principauté devrait faire la part belle au pilotage.Sur la ligne de départ, on retrouvera tout d'abord quatre anciens vainqueurs : Jarno Trulli (2004), Kimi Raïkkönen (2005), Fernando Alonso (2006, 2007) et Lewis Hamilton (2008). On pourra également compter sur Jenson Button, leader du classement des pilotes avec 14 points d'avance sur son coéquipier Rubens Barrichello. Ce dernier, qui fêtera ses 37 ans samedi, compte bien prouver qu'il est plus qu'un simple faire valoir, lui qui a accusé son écurie de favoriser son collègue britannique. Parmi les autres prétendants, Sebastian Vettel et sa Red Bull, désormais équipée d'un double diffuseur.Barrichello dispute son 17e Grand Prix de MonacoSur un circuit où les dépassements se font rares, les qualifications s'annoncent primordiales. Lors des premiers essais, on a pu remarquer le retour au premier plan des Ferrari et des McLaren, jusque-là à la peine cette saison. Ainsi lors de la première séance, Felipe Massa a pris la deuxième place derrière son compatriote Barrichello, qui dispute au passage le 17e Grand Prix de Monaco de sa carrière.L'après-midi, c'est cette fois Lewis Hamilton qui s'est retrouvé à la place de dauphin juste derrière Nico Rosberg. La lutte promet donc d'être acharnée samedi, pour obtenir la meilleure place possible sur la grille de départ et ainsi optimiser ses chances de bien figurer à l'arrivée du Grand Prix, dimanche.Le Grand Prix de Monaco est à suivre en direct et en intégralité sur Europe 1 dimanche à 14 h. Commentaires: Alexandre Delpérier, Dominique Bressot et Julien Fébreau. Et retrouvez les analyses de notre consultant, Alain Prost, tout au long du week-end.

Europe 1
Par Rédaction Europe1.fr