Voici plusieurs conseils pour éviter les arnaques à la location de maisons cet été

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Alors que de nombreux Français ont commencé à réfléchir à leurs réservations de vacances, les arnaques pullulent sur internet, avec de fausses annonces. Sur Europe 1, dimanche, l'avocat Roland Perez donne des clés pour se prémunir de ces mauvaises surprises qui pourraient ternir ce repos tant attendu.
DÉCRYPTAGE

L'été approche, mais l'on ne sait pas encore si l’on pourra voyager loin de chez soi, en raison de la crise du coronavirus. Les Français s'intéressent donc aux locations de maisons pour les vacances dans l'Hexagone, avec des séjours à l'étranger qui semblent compromis. Un site réputé vient d'ailleurs d'être mis en cause devant le tribunal de Paris par près d’une centaines de victimes de fausses annonces à la location de maisons, comme l'explique l'avocat Roland Perez dans sa chronique de la matinale d'Europe 1, dimanche.

La pandémie a des effets secondaires sur le droit de la consommation, et les locations de maisons de vacances en sont un parfait exemple. Près d’une centaine de familles ont navigué sur un site connu et plutôt fiable pour tenter de louer une maison de rêve pour l’été. Ils se sont fait littéralement arnaquer car, après avoir repéré la location qui était très attrayante en termes de prix et de photos, il leur a été demandé de discuter directement avec le propriétaire tout en les assurant que cet échange se ferait avec la bénédiction du site de mise en relation, puisque la charte graphique de l’enseigne s’affichait à chaque courriel envoyé. De quoi, bien sûr, rassurer les futurs vacanciers.

Par la suite, des sommes ont été envoyées pour la réservation, parfois plusieurs milliers d’euros, à un compte bancaire qui avait l’apparence d’être celui du site, pour une maison qui soit n’existait pas, soit n'avait jamais fait l’objet d’une quelconque réservation. Une action groupée a donc vu le jour la semaine dernière contre le site en question, pour violation de l’obligation "de veiller à l’absence de contenu illicite". Il faut dire que les annonces visées, malgré les plaintes, réapparaissent parfois sur le site en question.

Dupliquer l'annonce et les photos

Comment s'y prendre pour ne pas se faire arnaquer ? Le premier conseil est de dupliquer l’annonce dans votre moteur de recherche pour vérifier si cette annonce existe sur d’autres sites qui pourraient être plus ou moins sérieux, ce qui pourrait vous alerter. Il faut faire la même chose pour les photos. Lesquelles, en cas d’arnaques, sont reprises de sites d’annonces d'agences immobilières.

Un prix particulièrement attractif pour une maison avec beaucoup de confort et de nombreuses prestations doit également réveiller le Sherlock Holmes qui sommeille en chaque acheteur potentiel. Surtout, réfléchissez bien avant d’envoyer de l’argent : il faut vous assurer que c’est bien le site de mise en relation qui va en être destinataire, au besoin en essayant de les joindre pour s’assurer de la transaction, sans oublier de vérifier qu’il y a bien des avis de clients. Vous pourriez essayer de joindre ces derniers pour compléter votre enquête. Et vous assurer d'une réservation en toute tranquillité pour cet été.

Europe 1
Par Roland Perez