Virus, changement climatique, pesticides... Pourquoi les hérissons vivent une véritable hécatombe

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

La France mais aussi le Royaume-Uni et la Belgique observent une hécatombe des hérissons ces derniers mois. Ceux-ci meurent de manière inexpliquée, parfois en moins de 48 heures.

En Belgique, au Royaume-Uni ou encore en France, au moins 70% de la population des hérissons a disparu en 20 ans. Une hécatombe pour laquelle un centre de sauvegarde des hérissons de Seine-Maritime a lancé un appel à financement pour pouvoir faire une étude scientifique sur le sujet.

Des animaux très mal en point. Dans plusieurs régions de France, les centres de soins pour animaux font le même constat : des hérissons par dizaines sont déshydratés, anémiés et un système immunitaire fragilisé. Ils meurent parfois brutalement en moins de 48 heures.

Des causes diverses et inconnues. Les experts supposent qu'ils sont touchés par un virus. Mais il y a sans doute d'autres facteurs comme le changement climatique. Des hérissons qui naissent normalement en été naissaient aussi désormais à l'automne mais ils sont trop petits et trop faibles pour résister aux rudes hivers. 

Depuis début 2018, le refuge a déjà recensé 300 décès "mystérieux". "Les hérissons meurent sans explication et rapidement, en moins de 48 heures", explique Alain Beaufils, responsable du centre de sauvegarde pour animaux d'Allouville-Bellefosse en Normandie, l'association Chêne. "Cela peut être [à cause] des pesticides, des insecticides, des engrais mais sans analyse, on ne peut pas savoir", détaille-t-il. "Donc on tire la sonnette d'alarme parce qu'on ne veut pas qu'ils disparaissent. S'il y a quelque chose à faire, il faut le faire en amont."

Ne pas nourrir les hérissons avec des croquettes. Pour savoir si un hérisson est mal en point, des signaux peuvent vous alerter. Par exemple si un hérisson, animal nocturne, traverse un jardin en pleine journée. Pour les aider, il ne faut néanmoins pas leur donner à manger des croquettes car l'alimentation industrielle fragilise leur organisme. 

Un appel à financement pour une étude scientifique. Un centre de sauvegarde des hérissons de Seine-Maritime a lancé un appel à financement pour pouvoir faire des analyses scientifiques coûteuses, de l'ordre de 150.000 euros, sur le sujet. Car aucun comptage n'existe sur le nombre de hérissons en France (ni sur le nombre de décès). Si l'on estime qu'il y a aujourd'hui environ un million de hérissons en France, leur chute est vertigineuse depuis l'après-guerre : -70 % en 20 ans. Les experts parlent d'une extinction de l'espèce entre 2025 et 2050.