Un gendarme soupçonné d'avoir monnayé avec des criminels sur le darknet placé en garde à vue

  • A
  • A
Le militaire en question était associé à de nombreuses enquêtes internationales.
Le militaire en question était associé à de nombreuses enquêtes internationales. © Kirill KUDRYAVTSEV / AFP
Partagez sur :
Un gendarme travaillant pour le centre de lutte contre les criminalités numériques a été interpellé et placé en garde à vue jeudi, rapporte le "Journal du Dimanche".

Un gendarme appartenant au centre de lutte contre les criminalités numériques (C3N), associé à de nombreuses enquêtes internationales, a été arrêté jeudi matin avant d'être placé en garde à vue, rapporte le JDD.

 

Des informations sensibles partagées avec des criminels

Selon nos confrères, il est soupçonné d’avoir négocié certaines informations sensibles avec des criminels sur le darknet, cette partie cachée d'Internet où pullulent la vente illégale de drogues, d'armes et de faux papiers.

Cette arrestation survient neuf mois après celle d'"Haurus", un agent de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), lui aussi soupçonné d’avoir vendu sur le darknet des informations sensibles à des membres du crime organisé, notamment des localisations de téléphones portables.