"Un déluge de feu" : un ancien membre du GIGN raconte l’assaut contre les frères Kouachi

, modifié à
  • A
  • A
Romain Agure raconte l'assaut de l'imprimerie dans un livre à paraître jeudi. 1:13
Romain Agure raconte l'assaut de l'imprimerie dans un livre à paraître jeudi. © AFP
Partagez sur :
Il y a six ans, jour pour jour, les gendarmes d’élite du GIGN donnaient l’assaut à Dammartin-en-Goële contre les frères Kouachi, les terroristes auteurs de la tuerie de Charlie Hebdo. Ayant pris part à l’opération, Romain Agure témoigne de son expérience dans un livre. Europe 1 l’a rencontré.
TÉMOIGNAGE

Le 9 janvier 2015, l’assaut de l’imprimerie de Dammartin-en-Goële mettait un terme à la traque de Chérif et Saïd Kouachi. Aujourd’hui, un ancien membre du GIGN témoigne pour la toute première fois. Dans un livre à paraître jeudi aux éditions Ring, intitulé Kouachi : l’Assaut final, Romain Agure raconte de l’intérieur la traque des terroristes de Charlie Hebdo et ce moment fatidique de l’intervention à l’imprimerie de Dammartin. Au micro d’Europe 1, il décrit la violence de l’échange de coups de feu, quand les deux terroristes sortent de l’imprimerie.

"On avait fait un passage dans le grillage pour accéder à l’arrière de l’imprimerie. Et au moment où l’on arrive à cet angle, on entend tirer sur l’avant… donc c’est à quelques mètres", explique Romain Augure. L’assaut ne durera que quelques secondes : "A la radio on entend, 'ils sortent ils sortent'. Et là, c’est un déluge de feu qui commence."

"Une page importante du terrorisme s'est tournée"

Alors que les balles fusent, les sentiments se bousculent dans la tête du militaire : "On se dit 'ça y est c’est le moment'. On est un peu happé par l’action." En sortant, Chérif Kouachi se déplace jusqu’à l’angle de l’imprimerie et tire sur les unités du GIGN postées à l'avant. "Ça découpe la haie qui se trouve derrière [elles]. Il y a un camarade qui est caché derrière un arbre qui se fait le plus petit possible."

Quand son équipe fait son entrée dans l’imprimerie, la radio les informe que les terroristes ont été neutralisés à l’avant du bâtiment. L'opération est terminée. "C’est une page importante du terrorisme qui a été tournée ce 9 janvier 2015", conclut-il.

Europe 1
Par Guillaume Biet