TÉMOIGNAGE EUROPE 1 - "J'aimerais lui offrir la guérison, mais c'est compliqué" : la mère d'Eloïse, atteinte d'un cancer, se confie

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Au micro d'Europe 1, Ophélie, mère d'une fillette de 9 ans atteinte d'un cancer rare, se confie sur les difficultés de trouver des traitements adaptés aux enfants. Elle a lancé une cagnotte pour "combler [sa] princesse".
TÉMOIGNAGE

C'est un combat de longue haleine. L'institut Gustave Roussy a lancé en septembre sa campagne "Guérir le cancer de l'enfant au 21ème siècle", parrainée notamment par l'ancien président Nicolas Sarkozy, invité exceptionnel d'Europe 1 ce jeudi matin dès 7h30. En France, un enfant sur 440 sera atteint d'un cancer avant ses 15 ans, rappelle l'institut. À l'image d'Eloïse, 9 ans, qui souffre depuis un an et demi d’un carcinome rénale métastatique de stade 3,4 sur 4. La fillette est soignée à l'hôpital de la Timone à Marseille, où elle se rend toutes les semaines. Sa mère, Ophélie, a arrêté de travailler pour pouvoir s'occuper d'elle.

>> Au micro de la matinale de Nikos Aliagas, elle témoigne, non sans émotion, pour que la recherche se consacre davantage au traitement des cancers de l’enfant.

TÉMOIGNAGE EUROPE 1 - "J'aimerais lui offrir la guérison, mais c'est compliqué" : la mère d'Eloïse, atteinte d'un cancer, se confie

"C'est un cancer très rare chez l'enfant puisque, théoriquement, c'est un cancer de fin de vie qui touche les hommes de plus de 65 ans. Malheureusement, il n'y a pas de traitement adapté aux enfants, comme beaucoup de cancers et de leucémie. Tous les traitements qu'elle a sont des traitements pour l'adulte, complètement inadaptés à sa morphologie, à son poids et à sa taille. Elle souffre en plus, par rapport au traitement, de maux de tête, de ventre, de douleurs dans les membres, de douleurs neuropathiques, et j'en passe…

>> De 7h à 9h, c’est deux heures d’info avec Nikos Aliagas sur Europe 1. Retrouvez le replay ici

J'aimerais que les chercheurs se mettent sur les cancers pédiatriques un peu plus. Il faut savoir que seulement 3% de tout ce qui est versé à la Ligue (l'une des principales associations de lutte contre le cancer, ndlr) est alloué à la recherche contre les cancers pédiatriques. 3%, c'est rien du tout…

Entendu sur europe1 :
J'aimerais lui offrir la guérison, mais c'est compliqué... J'aimerais qu'elle vive ses rêves le plus possible

Elle est plus que courageuse. C'est une leçon de vie ! J'aimerais lui offrir la guérison, mais c'est compliqué... J'aimerais qu'elle vive ses rêves le plus possible".

Une cagnotte lancée pour celle qui se rêve en "danseuse professionnelle"

Pour permettre à sa fille de vivre ses rêves et d'oublier un peu la maladie, Ophélie a lancé une cagnotte en ligne et créé une page Facebook. "Cette cagnotte, je l'ai créée parce que beaucoup d'entre vous me disent qu'ils veulent faire plaisir à Eloïse. Cette cagnotte ne sera que pour combler notre princesse, uniquement pour ça ! Pour lui faire vivre tous ses rêves, pour la faire rêver, pour lui donner le sourire", explique-t-elle. Le rêve de sa fille, "c'est de guérir de ça et de devenir danseuse professionnelle", comme elle l'a expliqué à la correspondante d'Europe 1. "Je suis obligée de me battre et j'espère que le traitement va faire effet. On croise les doigts." 

Europe 1
Par Nathalie Chevance, édité par Romain David