Surf, paquito, petits chevaux et canyons : que voir et faire au Pays basque ?

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Chaque jour de l’été, Europe 1 vous fait découvrir une nouvelle destination : ce lundi, le chroniqueur de l’émission "Et si on partait ?", Jean-Bernard Carillet, vous propose de visiter le Pays basque. L’auteur pour le "Lonely planet" vous emmène sur les plages rouleuses mais aussi dans les terres, où l'on voit aussi bien des petits trains à crémaillère que des canyons.

Du Pays basque, on connaît surtout les vagues et les fêtes en rouge et blanc. Mais on aurait tort de penser que cette région française est réservée aux surfeurs, aux amateurs de shots de patxaran (alcool local aussi bon que traître, surtout en fin de soirée) et aux indépendantistes. Notre chroniqueur Jean-Bernard Carillet vous emmène lundi sur les chemins de traverse, vers les beaux villages dans les terres, les montagnes sacrées et les canyons méconnus.

Surfer à Biarritz

"Sur la côte, il est vrai, le bonheur est au bout des rouleaux, dans une ambiance hawaïenne agréable. Le secteur de Biarritz est le berceau du surf en Europe, il serait dommage de ne pas en profiter pour s’initier. Dans la baie de Biarritz, sur la plage de la Côte des Basques, où les rouleaux ne sont pas trop forts, c’est idéal. Tout commence sur le sable, mais il ne faut pas s'y tromper : déjà au sec, s’allonger sur la planche et se lever est loin d'être aisé. Ensuite, direction l'eau avec des vagues de 50 centimètres où l'on ne tiendra, au début du moins, qu'une demi-seconde. Les fesses trop en arrière finiront trempées mais on s'amuse beaucoup. Les écoles de surf se multiplient mais on ne saurait trop vous conseiller Surf with Charlie, avec un encadrement personnalisé et des cours en petit comité très appréciables.

Après l'effort, le réconfort sera à rechercher dans les bars du coin, où vous pourrez déguster de bonnes spécialités basques. Autre suggestion d'activité sportive : le golf. Le Pays basque regorge de très beaux terrains en bord de mer, dont le magnifique 18 trous de Biarritz.

Le charme de Guéthary

Biarritz n'est pas la seule station balnéaire charmante. L'ambiance à la fois bohème, chic et artiste de Guéthary saura vous séduire. On y trouve des bars, des guinguettes, des pêcheurs de loisirs et une jolie architecture. Le tout possède un charme fou. N'hésitez pas à aller sur la plage de Cenitz, la moins connue des quatre que compte la ville, au pied des falaises. Peut-être y croiserez-vous Frédéric Beigbeder, qui y a une résidence.

Les énormes fêtes en rouge et blanc...

Elles sont annulées cette année à cause du coronavirus, mais les fêtes de Bayonne valent évidemment le détour. Cet événement phare de la ville dure cinq jours, pendant lesquels tout le monde revêt pantalon blanc, foulard et ceinture rouge. Des concerts aux bals, en passant par les danses traditionnelles, les courses de vaches et les défilés de chars lumineux, mais aussi les masters de pelotes basques, tout y est festif et joyeux. Poussez un peu la soirée et vous tomberez sur des paquitos improvisés : plusieurs personnes s'assoient par terre les unes derrières les autres et font des mouvements d'avant en arrière avec leurs bras levés pour porter quelqu'un au bout de la file.

Le tout sur l'air incontournable de la "Peña Baiona", que vous entendrez également le jour de l'ouverture des fêtes, interprété par l'Harmonie Bayonnaise au pied du balcon de la mairie, avant que la maire jette les clés de la ville. Des milliers de participants tiennent alors le foulard rouge en main.

...et des événements plus intimistes

Mais il est aussi possible d'assister à des fêtes plus intimistes dans les petits villages basques, comme celui de Sare, au pied du massif de la Rhune. Les fêtes de Sare, prévues début septembre, allient modernité et traditions, avec notamment des épreuves de force basque : tir à la corde, lever de paille, lever de charrette, lever de bidon, course de sac ou encore concours de bûcherons. Sans oublier bien sûr les tournois de pelote au trinquet.

La montagne sacrée de la Rhune

Mais le Pays basque, ce sont aussi des coins de nature hors-normes, comme le massif de la Rhune. Enfoncez-vous dans l'intérieur des terres et vous tomberez sur la montagne sacrée des Basques, culminant à 905 mètres. On raconte que des sorcières y auraient organisé leur sabbat. Vous pourrez le rejoindre à pied, en 2h30, ou en 35 minutes grâce à un train à crémaillère. Sur les pentes de la Rhune, observez les pottoks [prononcez "pottiok"], ces petits chevaux descendant d'une espèce mongole qui ont failli disparaître.

Les canyons de la Haute-Soule

Enfin, plus étonnant encore, il est possible de voir des canyons dans le Pays basque, en Haute-Soule plus précisément. Plongez dans les profondes entrailles des gorges de Kakuetta, Holzarte ou Ehujarre, où les torrents se font assourdissants et les passages obscurs entre les parois escarpées de 300 à 500 mètres de haut.

Dans ce monde à part, la nature obéit à d'autres lois. Vous apprécierez cette ambiance de mystère, tout juste interrompue par des sentiers balisés et des passerelles, où toute civilisation semble lointaine. Le canyoning et la randonnée sont rois."

Europe 1
Par Jean-Bernard Carillet, édité par Margaux Baralon