Stéphanie Le Quellec, deux étoiles Michelin : "Top Chef m'a appris à prendre confiance en moi"

  • A
  • A
Stéphanie Le Quellec, Christophe ARCHAMBAULT / AFP 1280 1:15
© Christophe ARCHAMBAULT / AFP
Partagez sur :
Stéphanie Le Quellec, gagnante de "Top chef 2011", a décroché sa deuxième étoile au guide Michelin au mois de janvier. "Je suis très fière pour les clients d’abord et pour l’équipe ensuite", confie-t-elle à Matthieu Noël sur Europe 1.

"Les mots m'ont manqué ce jour-là." Ce 21 janvier 2019 était un jour particulier dans la carrière de la cheffe Stéphanie Le Quellec puisqu'elle a décroché sa deuxième étoile au guide Michelin. Celle qui a été découverte par le grand public en 2011 lorsqu'elle a gagné Top Chef, l'émission culinaire diffusée sur M6 et qui fait son retour pour une dixième saison ce mercredi, était l'invitée de Matthieu Noël sur Europe 1, mercredi.

"Très fière pour les clients d'abord, et pour l'équipe ensuite." "Ce qui change un peu depuis deux ou trois ans, c’est qu’on n’est pas prévenu à l’avance. Je l’ai su dans la salle", explique la cheffe qui dirige le restaurant "La Scène" à l’Hôtel Prince de Galles à Paris. Et avant la révélation du palmarès, "la tension monte, les jambes sont coupées, le souffle est court".

>> De 5h à 7h, c’est “Debout les copains” avec Matthieu Noël sur Europe 1. Retrouvez le replay de l'émission ici

Car, une deuxième étoile, "ça ne change rien et ça change tout", dit-elle. "D’abord pour les équipes, qui ont évidemment beaucoup donné. On a beaucoup de clients qui y croyaient aussi. On a des clients très fidèles qui nous supportent depuis le début." Aujourd'hui, Stéphanie Le Quellec se dit donc "très fière pour les clients d’abord, et pour l’équipe ensuite".

Entendu sur europe1 :
Jean-François Piège m'a piquée à vif et m'a forcée à assumer ma cuisine

"C'est une promesse que l'on fait au client." Elle peut également se réjouir d'avoir réussi à s'imposer dans un milieu très masculin. Selon elle, pour y arriver, "ce sont des histoires de caractère" : "Il faut cette rigueur, parce qu’il ne faut pas oublier qu’il y a toujours un client au bout. C’est une promesse que l’on fait au client. Il faut être à la hauteur de cette promesse donc ça demande discipline et rigueur."

 

Et alors que Top Chef fait son retour à la télévision mercredi soir, elle assure que cette émission lui "a appris à prendre confiance" en elle et "à aborder les choses de manière très différente". "Surtout, c'est arrivé à une période de ma carrière de cuisinière où j'étais sous-chef d'un deux étoiles Michelin et j'allais prendre ma première place de chef", explique-t-elle. Dans ce contexte, sa rencontre avec Jean-François Piège l'a beaucoup aidée : "Il m'a un petit peu piquée à vif et m'a forcée à assumer ma cuisine et à me raconter, me livrer dans une assiette."

Europe 1
Par Grégoire Duhourcau