SNU : première expérimentation prévue à la Toussaint 2019

  • A
  • A
Le gouvernement poursuit toujours une consultation auprès des jeunes sur le SNU. © DENIS CHARLET / AFP
Partagez sur :

Le général Daniel Ménaouine annonce mardi que les premiers jeunes à expérimenter le Service national universel le feront au cours des vacances de la Toussaint 2019. 

Le Service national universel (SNU) sera expérimenté pour la première fois l'an prochain pendant les vacances de la Toussaint, a affirmé mardi le général Daniel Ménaouine, président du groupe de travail sur le SNU, auteur d'un rapport servant de base au projet. La phase obligatoire du SNU, d'une période d'un mois dont deux semaines en internat aux alentours de 16 ans, sera expérimentée pour la première fois "en 2019, à la Toussaint, car on veut faire ça pendant le créneau des vacances scolaires", a-t-il indiqué lors d'une rencontre avec l'Association des journalistes de défense (AJD).

700.000 jeunes concernés d'ici 2026. Le dispositif, promesse phare de campagne du président Emmanuel Macron, "a vocation à être mis en oeuvre progressivement" sur plusieurs années, pour concerner plus de 700.000 jeunes à horizon 2026, a-t-il rappelé. Son rapport, publié fin juin, préconisait de débuter au second semestre 2019 avec quelque 400 jeunes, sur une base volontaire.

Self-défense et survie en milieu hostile ? Le gouvernement, qui a entamé en juillet un dialogue sur le SNU en préparation avec syndicats, parents d'élèves ou encore parlementaires, organise depuis la semaine dernière des journées de "concertation territoriale" auprès des jeunes et prévoit également de les consulter sous forme numérique "fin septembre", le tout afin d'affiner le contenu du projet, a fait valoir le général Ménaouine. "Il y a des points qu'on n'avait pas identifiés", souligne-t-il, en évoquant par exemple "des jeunes femmes qui nous parlent de self-défense", ou de l'intérêt de certains jeunes pour la survie en milieu hostile. Le général rendra son rapport amendé sur le SNU début novembre, enrichi des suggestions et remarques collectées pendant ces consultations, pour une décision de l'exécutif "avant la fin de l'année".