Pourquoi l’homme n’est-il jamais retourné sur la Lune ?

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
VIDÉO - Le film "First Man : le premier homme sur la Lune", en partenariat avec Europe 1, raconte l'aventure unique de Neil Armstrong et Buzz Aldrin. Mais ils ne sont pas les seuls à être allés sur la Lune. Loin de là !
VIDÉO

Neil Armstrong a été le premier, Buzz Aldrin le second... et ils ont été suivis par dix autres hommes qui ont eu, eux aussi, la chance de poser le pied sur la Lune. Mais depuis 1972, personne n'a fait ce petit pas pour l'homme, ce grand pas pour l'humanité. A l'occasion de la sortie du film "First Man : le premier homme sur la Lune" de Damien Chazelle, en partenariat avec Europe 1, Laure Dautriche, notre spécialiste "Sciences", répond à cette question historique : "Pourquoi l’homme n’est-il jamais retourné sur la Lune ?"

"Déjà, on y est allé plus souvent qu’on l’imagine ! On pense souvent seulement à Neil Armstrong et Buzz Aldrin. Mais il y a quand même 12 astronautes qui sont allés sur la Lune, qui ont posé leurs pieds. Tous des militaires sauf un, un scientifique, le dernier à avoir posé le pied : Harrison Schmitt. C’était un géologue et d’ailleurs c’est lui qui a rapporté les échantillons les plus intéressants parce qu’il savait, lui contrairement aux autres, particulièrement choisir les roches les plus intéressantes. Mais voilà les temps ont changé, la course à l’exploration entre les Etats-Unis et l’Union soviétique est terminée et voilà pourquoi on n’y est pas retourné depuis toutes ces années", décrypte Laure Dautriche. 

Aller sur la Lune, une mission aujourd'hui impossible. "La Lune aujourd’hui, elle est difficile d’accès parce que ça coûte extrêmement cher d’y envoyer des hommes ! Une mission, c’est entre 10 et 20 milliards d’euros et clairement les Européens n’ont pas du tout de budget pour ça. Maintenant si on y retourne, on ne va pas aller la visiter, on l’a déjà fait ! Donc, il faut vraiment avancer, aller plus loin sur ce sujet-là", analyse encore la spécialiste "Sciences" d'Europe 1.

Parmi les pistes possibles pour aller plus loin : découvrir la face cachée de la Lune, installer un "village lunaire". Ou "transformer la Lune en station-service de l’espace. Se servir de la Lune pour fabriquer du carburant (de l’hydrogène, de l’oxygène) et aller plus tard sur Mars, à 57 millions de kilomètres de la Terre".

Tournage et montage : Julie Aime

Retrouvez tous les épisodes de la série sur notre site et sur Apple Podcasts, Soundcloud, Dailymotion et Youtube, ou vos plateformes habituelles d’écoute. Chaque mercredi jusqu’au 24 octobre, deux nouveaux épisodes sont mis en ligne, abonnez-vous !